//5 tendances en photographie

5 tendances en photographie

La Métropole
À la recherche d’inspiration artistique ? Découvrez cinq tendances visuelles qui ont la cote cette année auprès des photographes professionnels et amateurs.
Le minimalisme a le vent en poupe

Le minimalisme n’est pas une tendance récente, mais elle a encore de belles années devant elle. Elle se dessine d’ailleurs dans de nombreux domaines tels que l’architecture, la décoration intérieure et la mode. Le minimalisme implique un retour à l’essentiel — photographier des paysages naturels, simples, sauvages… Cette technique requiert de la rigueur et de la réflexion. Le cadrage est très important. L’objectif est de susciter de l’émotion chez le spectateur avec un nombre restreint d’éléments.

Le retour en force de l’argentique

Nous vivons aujourd’hui à l’ère du tout numérique, et bien que le téléphone intelligent soit de plus en plus utilisé pour photographier, l’argentique s’impose comme une parenthèse nostalgique. Puisqu’on ne peut pas prendre des centaines de clichés, l’argentique nécessite une véritable réflexion photographique : quel angle, quel cadrage, quelle luminosité ? Les photographies obtenues avec ce type d’appareil sont très singulières. Elles présentent une originalité et un côté « vintage » que l’on ne retrouve pas avec des appareils numériques.

Le format vertical

Avec les smartphones, on a accès à des centaines, voire des milliers de photos en sortant tout simplement un objet de notre poche. Bien sûr, cela bouleverse la photographie. On assiste ainsi à une émergence du cadrage en format vertical. Cette tendance se manifeste même dans les albums photos, qui peuvent maintenant être achetés en formats personnalisés pour mieux accommoder cette évolution de la demande.

Prendre de la hauteur

La commercialisation des drones rend cette technologie accessible à un nombre croissant de personnes. Cela se ressent dans les photographies, qui prennent de plus en plus de hauteur. Équipés d’appareils photo performants, les drones peuvent réaliser des clichés exceptionnels à 10, 20 ou 30 mètres de hauteur, voire même davantage. Notons toutefois que l’utilisation des drones est encadrée par la loi. Le climat est un autre critère important à prendre en compte.

Le naturel revient au galop

Pose face à la caméra, regard fixé sur l’objectif et sourire aux lèvres… quoi de plus conventionnel ? La tendance actuelle est aux poses naturelles. Le cliché doit donner l’impression d’être pris sur le vif. Plus que jamais, le mot d’ordre est la spontanéité. Nous assistons notamment à cette évolution dans les photos de mariage, où traditionnellement les poses sont plus rigides. Les clichés se veulent désormais plus décontractés. Les groupes sont photographiés riant aux éclats, vivant chaque instant comme si aucun regard n’était porté sur eux. Le photographe se contente de saisir des moments uniques et des expressions fugaces, tout en se faisant oublier par les convives.

Tunisie Histoire Sahara
Partagez par courriel