//Honte et préjugés de Kent Monkman
The Scream

Honte et préjugés de Kent Monkman

Pierre Marc DesJardins
Du 8 février au 5 mai, le Musée McCord présente l’exposition « Honte et préjugés : une histoire de résilience » par l’artiste cri de renommée internationale, Kent Monkman.

Honte et préjugés est la deuxième exposition solo en tournée nationale de l’artiste. Il est aussi important de souligner que Kent en est aussi le commissaire.  Cette exposition revisite l’histoire du Canada depuis la signature de la Confédération en 1867.  C’est grâce au regard de Miss Chief Eagle Testickle que nous vivons des moments-clés de l’histoire des peuples autochtones.  Avec son regard et son flamboyant alter ego spirituel Miss Chief Eagle Testickle, il nous fait revivre les 150 années d’existence du Canada, marquées par la mise en place de politiques génocidaires dévastatrices en neuf chapitres thématiques. Les effets dévastateurs des politiques colonialistes pas si lointaines, l’impact de l’arrivée de Wolfe et Montcalm, l’horreur des pensionnats, la famine, la maladie et la pauvreté.  L’exposition et ses oeuvres rendent hommage à la résilience des peuples autochtones d’aujourd’hui.

Table

Avec un mélange d’humour et de pensée critique « Honte et préjugés » est une rétrospective troublante de ce que l’artiste Kent Monkman qualifie de « plus grande période de dévastation de l’histoire des Premiers Peuples ».  Les oeuvres de l’artiste s’entrechoquent et fouettent les idées reçues : confrontent « l’hétéronormativité » et la pensée binaire des genres ; opposent la glorification de la religion catholique à la détresse profonde qu’elle occasionne ; se moquent de l’opulence du colonialisme en ces terres autochtones et rappellent les conséquences des traités qui ont changé à jamais le cours de l’histoire.  L’exposition nous mène au dialogue et à la réconciliation face à un sujet qui nous touche tous et nous invite à une remise en question historique.

Kent Monkman

L’artiste Kent Monkman est canadien d’ascendance crie.  Monkman est reconnu pour ses réinterprétations provocantes de paysages romantiques nord-américains.  Les thèmes de la colonisation, de la sexualité, de la perte et de la résilience – les complexités de l’expérience autochtone passée et contemporaine – sont explorés par divers moyens d’expression, dont la peinture, le film et la vidéo, la performance et l’installation.

Monkman a reçu le prix Leadership Egale en 2012, le prix Indspire en 2014, le prix de la Fondation Hnatyshyn en 2014 pour les arts visuels.  On y ajoute en 2017 le prix Bonham Centre et un doctorat honorifique de l’Université de l’École d’art du design de l’Ontario.  Finalement, aussi en 2017, le prestigieux prix du Premier ministre pour l’excellence artistique.  Les œuvres de Kent Monkman font l’objet d’expositions dans le monde entier et sont présentes dans les collections des grands musées du Canada et des États-Unis.

Site Web de l’exposition

Musée McCord, 690 Sherbrooke Ouest, Montréal, Qc. H3A 1E9

Ayant œuvré dans le milieu politique et des conférences Pierre Marc DesJardins est associé principal de Artmotion International. Entrepreneur émérite dans l’industrie des arts, et passionné de culture, il œuvre aujourd’hui pour le développement artistique et culturel.

Partagez par courriel