//Legault, hommage à Joël Denis

Legault, hommage à Joël Denis

Michel Bureau
Plusieurs artistes m’ont fait parvenir un témoignage sur l’artiste Joël Denis, des témoignages qui vont paraître dans le livre Joël Denis, le rebelle qui sera publié cet automne aux Éditions Charlevoix.

Janette Bertrand, pour qui Joël Denis est son danseur favori, le comédien Normand D’Amour considère Joël Denis comme un bel être humain, Pierre Marcotte salue aujourd’hui la sagesse de Joël Denis, la jeune révélation de la Voix, Philippe Tremblay, parle de Joël Denis comme étant une source d’inspiration. Et même le Premier ministre du Québec, François Legault, malgré son lourd emploi du temps, a répondu à l’appel pour rendre un témoignage fort éloquent sur Joël Denis. Dans le processus, je dois remercier Léonie-Bernard Abel, attachée politique de la députée de Charlevoix-Côte de Beaupré, Émilie Foster, pour avoir assuré le suivi dans ce dossier. Excellent travail!

Le témoignage du Premier ministre François Legault, en exclusivité sur lametropole.com
Le tannant, un artiste très sympathique

Wow! Joël Denis! Ça me ramène à mon enfance. Juste de bons souvenirs, juste du plaisir. J’écris ça et j’ai le sourire aux lèvres. Mon premier souvenir, c’est l’émission Jeunesse D’aujourd’hui avec Pierre Lalonde. Joël et lui étaient des mégastars pour nous à l’époque. Je me souviens que tout le monde chantait et dansait le ‘’Ya Ya’’. J’en ris juste à y penser. C’était du plaisir pur pour nous dans les années 60-70. Je devais avoir dans les 10 ans. Mais le souvenir le plus marquant vient de ma mère. Joël Denis avait fait des photos avec sa famille…des photos de fesses! C’était une autre époque; ça ne se faisait pas. Et ma mère, qui l’aimait beaucoup, a complètement changé d’opinion à son sujet. Sa pudeur avait été heurtée. Elle a même découpé la photo de la revue et elle l’a mise derrière la boîte à pain pour se rappeler ce qu’il avait fait. Nous, on trouvait ça drôle, mais pas maman! Après coup, quelques décennies plus tard, j’admire l’audace un peu folle. Joël Denis était un secoueur de puces. Et puis, il y a eu Les Tannants. Les Tannants, c’était Télé-Métropole. Et le tannant, c’était lui. On l’aimait, le tannant! Il nous fait rire. C’était un tannant très sympathique. Mais au-delà de ça, derrière les pitreries, il y a un être tellement attachant, tellement près de son peuple. Chanteur, danseur, amuseur, secoueur, Joël Denis est un artiste, un artiste populaire.

Merci et chapeau, l’artiste!

François Legault, Premier ministre du Québec

Photo principale : Joël Denis

Tunisie Golf Thalasso
Partagez par courriel