Christophe Condello, Entre l’être et l’oubli

Christophe Condello, Entre l’être et l’oubli. Par Ricardo Langlois

La poésie, c’est aussi un travail sur soi, une quête de Sagesse. Comment trouver le point fixe de satisfaction. Parce que le bonheur demande une certaine capacité à être sensible au mouvement de la Vie, de l’Univers. Pas de vrai bonheur sans amitié, disait Aristote. Ma rencontre avec le poète Condello a été un moment clé de ma vie. Suite à la mort de mon ami le poète Jean-Marc Fréchette (1). Je cherchais un mentor, je crois que Dieu m’a donné ce cadeau. J’ai l’impression d’avoir rencontré un frère qui a les mêmes valeurs que moi. Aristote parle « d’une seule âme résidant en deux corps. »

Au plus profond du cœur

Pour son nouveau recueil, je me reconnais. Il parle de nous. C’est écrit noir sur blanc.

« En quête de notre histoire

Avant de nous immerger

Lentement

Au plus profond du cœur

Immense de l’autre. »

Cette poésie, c’est beau. C’est un élan de tendresse. C’est le pouvoir de cette faim insatiable de l’ange. Une manière d’occulter l’éternité ici et maintenant.

Vivre déjà l’éternité

Dans l’éternel cycle de la vie. L’éternel instant de l’éternité. Il sait qu’on s’approche de la fin et d’un avènement. (p. 13) Il sait aussi que « les mots nous transportent alors si loin dans l’intimité » (p. 15) « Comme si chaque minute était un peu gagnée sur le néant “ (2). L’horizon est vaste pour celui qui cherche le bonheur de l’instant. Vivre déjà l’éternité :

Entre le mot

Et le silence

Nous pouvons vivre un peu

Avec des gestes lents

Légers

L’éternité

Un second souffle.” (p. 25)

L’amitié entre le poète Condello et moi me rappelle le devenir soi : “on devient ce que l’autre nous révèle de nous-mêmes.” (3) Enlevons Dieu (ou la Lumière) que reste-t-il ? Le pessimiste, la guerre, les réseaux sociaux. La poésie du narrateur est une équation sur l’amour (Don). Une relation directe entre un esprit mystique qui s’incarne dans une dimension presque bouddhisme (bouddhique).

L’astre aveuglant du poème

Je tourne les pages avec ravissement. Je suis dans le rire de Montaigne, la joie de Spinoza, “une aventure spirituelle” (4). Je retrouve (malgré moi) “une joie souterraine” (5).

Dans l’astre aveuglant

Du poème

Qui tente de puiser

Au profond de nous-mêmes

Une aube unitaire

Qui n’a pas de couchant.” (p. 61)

Notes

Poète, haïkiste, pacifiste et philosophe, Christophe Condello est né à Grenoble. Il vit maintenant à Laval. Il a publié quatre recueils de poésie : “Les jours fragiles” aux Éditions du Noroit, “L’ailleurs éparpillé” au Loup de gouttière, “La seconde résurrection”, aux Éditions du Cygne et “Le jour qui s’attarde”, chez Éclats d’encre.

Il anime aussi un blogue poétique : christophecondello.wordpress.com

Christophe Condello, “Entre l’être et l’oubli”, Pierre Turcotte 2023. Son livre est disponible sur le site : pierreturcotte.com

  1. Jean-Marc Fréchette, 1943-2020. Ami depuis plus de 25 ans, il a publié 7 livres aux éditions Le Noroit à partir de 1994. Il a vécu en Europe, et passé  deux ans à l’ashram de Sri Aurobindo (Inde).
  2. Hélène Dorion, “L’étreinte des vents”, Druide, nouvelle édition 2018.
  3. Idem, p. 80.
  4. Idem, p. 211.
  5. Ricardo Langlois, « Mille soleils » 2022. Poème, 48.

Aimée Dandois, Au plus creux du silence.  Par Ricardo Langlois

L’architecture du désir. Toujours une poésie si intense qu’elle occulte la joie. Un archétype de beauté qui est transfiguré. L’Esprit inspire. Aimer les mots. Rêver mieux.

« Dans tes rêves

Tu espères un monde meilleur

Ou chacun aura droit de cité

Tu élucides les ombres

Dissèques les lueurs

Des contradictions. »

 

Aimée Dandois (née en 1934 ) traverse « des gouffres d’ombres » (p.32 ). Elle cherche l’espoir au chapitre du temps. Ouvrir les vannes du cœur. Planter des paroles au cœur du silence. Un baptême de feu à l’horizon.

Aimée Dandois, « Au plus creux du silence »,  Pierre Turcotte Éditeur 2023.

Las Olas

Ricardo Langlois

Ricardo Langlois a été animateur, journaliste à la pige et chroniqueur pour Famillerock.com