//Jonathan Charette, Biographie de l’amoralité

Jonathan Charette, Biographie de l’amoralité

Ricardo Langlois
Poésie sur le parcours d’une sculptrice cloîtrée. Poésie à géométrie variable. Jonathan Charette, Biographie de l’amoralité, a travaillé dur pour écrire de la poésie romanesque aux multiples personnages. Le long poème-fleuve est une étude sur l’art. Allons voir de plus près.

Ce livre est moderne. Les références y sont nombreuses. Les meilleurs poètes et écrivains sont nommés dans ce livre. Une avalanche. L’espace est fractionné. Comme un territoire. L’espace vital est accordé aux plus grands noms : Heidegger, Artaud, Rilke, Roland Barthes, Balzac, Racine, Émile Nelligan, Oscar Wilde et Dante (quelques noms pris au hasard). Nous sommes dans toutes les sphères de l’imagination. Le poète se veut absolument moderne. (1) Le lecteur (ici, je parle au je) est confronté à un quadrillage d’espaces multiples. Comment résister à l’exceptionnelle vitalité de ce poète ? Un archéologue de mots et de mondes.

Elle endimanche une tornade
après l’attaque du bataillon

parfum contre les relents fétides
peigne dans les courants ascendants (p34)

En cas d’improductivité, le poète recycle tout ce qu’il peut sur son passage. Il dérape. Il s’amuse. Il déjoue les conventions. Le poète est délinquant. Son objet d’art est son objet de désir. Il m’a fait penser à Jean Genet dans « La galère » (2).

Que se passet-il dans cet atelier ? Dans cet univers onirique ? Il nous amène « en skate en platane de Charleville ». (p55) La folie rimbaldienne est présente selon une esthétique subversive. L’art n’a aucune résistance, surtout en ce 21e siècle.

Dévotion devant Énergumène IV
dandy capricieux
mécène dévoué à l’alphabétisation
des astres
commotion des témoins (p101)

Il m’a fait penser au célèbre fragment 108 de Pardelà bien et mal : « Il n’existe pas de phénomènes moraux, mais seulement une interprétation morale des phénomènes. »(3)

Le poète du non-conformisme

Il méprise la morale. Il est devant le tribunal de sa propre conscience. Il méprise l’espace-temps. Ici, je pense à Mallarmé qui discute avec André 3000, ou qui d’entre nous peut « réciter lll Communication sans se tromper une seule fois » (4) ? On ne s’ennuie pas, le poète refuse la partition et le clivage absolu. Il a le pouvoir de transgresser à sa convenance. C’est un poète de la stratégie du non-conformisme. Son terrain de jeu est celui de l’artiste de la révolution ou de l’histoire. La beauté épiphanique, en quelque sorte, loin des sentiers battus.

Combien de temps
les statues luttent
pour remuer malgré le manteau
de pierre et les jambes d’astéroïdes
avant la capitulation
triomphe de la gravité (p110)

Tant de persévérance pour Dominique . Un flot de turbulences ! Tyrannie à l’état pur, et j’en passe. C’est écrit noir sur blanc : « la rencontre des corps qui baigne dans un naufrage lumineux. » (p. 135). L’imagination de Jonathan Charette est sans limites.

Amoral, narcissique, irrationnel, prophète du nouveau siècle, opportuniste, confrontant la sphère du «gouverneur de la Terre d’Extase » (p155) avec un merveilleux aplomb : «lassitude d’errer entre démence et lumière ». (p. 159) Transmettre l’art, la culture, la modernité. Un combat personnel pour le poète. Une anti-biographie. Et si l’art était la clé ? Un impératif dans l’absolu. Je lui accorde la note parfaite de 10 sur 10.

Notes

1. Je réfère à une phrase clé de Rimbaud : Il faut être absolument moderne, dans Une saison en enfer, 1873
2. Jean Genet, Le condamné à mort, NRF Gallimard, 1999.
3. Nietzsche, Pardelà bien et mal, Folio essais, 1991
4. III Communication, des Beastie Boys (1994), album issu du hiphop, incluant punk rock, jazz et funk, et des instruments live. L’influence de Miles Davis est palpable. À noter : une dizaine d’artistes hip-hop sont énumérés dans le livre de Jonathan Charette.
Jonathan Charette a publié trois recueils de poésie ; l’un d’eux lui a valu le prix Émile-Nelligan : Ravissement à perpétuité.

Jonathan Charette, Biographie de l’amoralité, Éditions du Noroît, 2020.

Las Olas
Partagez par courriel