Marie St-Hilaire-Tremblay, L’ancolie

Marie St-Hilaire-Tremblay, Lancolie. Par Ricardo Langlois
Les Romains en tiraient un philtre aphrodisiaque. Lancolie se retrouve dans un poème du 14e siècle rimant avec mélancolie. « Lancolie » dissimule un tempérament solide. Ce recueil multiplie les métaphores (représentation et images hermétiques). Entre mère, fille et petite fille.
La mère se noie

« Maman se révèle douée en escarpement

  Elle concocte ses propres jurons

 Sublimes et hideux

 Elle les articule puis les conserve

 Dans ses creusets

 Sa nostalgie moirée sous mesure. »  (p. 15)

Lautrice, Marie St-Hilaire-Tremblay privilégie, dune part, lalliance du concret et de labstrait. Son écriture est dense. La mort dévoile le visible authentique dune perception.

« Je freine lhémorragie du ciel

  Pratique la lévitation

  Sanime ta silhouette carton-pâte

  Sous mes griffes

  Je cueille les reliques

  Maman-résine sajoute aux décorations

  Avec une plainte enfouie dans sa cachette. » (p. 47)

Une écriture symbolique

Partout, le récit qui fleurit malgré mille obstacles. Il y aura ce garçon amoureux de la grande sœur.

« Je mattache à une chienne ivre

  Tunnel bouche

  Laphasie aveugle

  Jen crayonne la dépouille

  Le garçon minverse. » ((p. 63)

Cette image dancolie ninverse pas seulement le mythe, il tente aussi dinverser lobstination de lhomme vis-àvis lhorizon. Cette écriture fragmentée est une constellation telle cette vivace incontrôlable. Malgré le « vide, maman approche clandestine hissant son adoration vers notre (sa) fille. » (p. 76) Il y a un travail dintériorité, une écriture symbolique. Jai pensé à Paul Celan. À propos « du néant qui est et se tient dans lamande. Il est là et continue d’être. » (1)

De lexploration pure. Un éternel chassé-croisé. Cette ancolie si insistante saccrochera jusquau jour où « de jolies défuntes vierges » arriveront de nulle part.

Note
1. Paul Celan, « Choix de poèmes. » Poème « Mandorle » (p. 193) NRF Gallimard 2002.

Marie St-Hilaire-Tremblay est née à Québec en 1979. « Lancolie » est son deuxième livre.

Merci aux Éditions Les Herbes Rouges

René Lapierre, « Aimée soit la honte »

Le recueil de 2010 est maintenant disponible en livre de poche. René Lapierre est considéré comme un poète visionnaire. Le jeu de la création se livre aux cycles perpétuels d’évolution. « La loi du cœur, au-dessus des lois de la beauté, bien au-dessus de la loi de lartiste. Éros au centre. » (1)

« Tu songes au plus beau visage.

Nécessairement tu les revois tous,      

transparaissant : lumineux comme des voyelles,    

des ciels entiers de noms et de voix

Qui aimes-tu ? » (p.33)

Poésie de la résistance. Un langage poétique qui fait accroître les potentialités suggestives ou évocatoires des mots. Breton disait que le poète se sert du langage pour quil en fasse une œuvre dexploration du psychisme.

« Nous aimons des idoles trash

  Dont les jupes embaument et

  Dont les lèvres sont bleues.

 Nos nuits sentent le mil, le benjoin

 Voici du lilas, des tempêtes ; de lencens

 Et des vasques. Je ne sais plus ce que je

 Dis, hélas, mes joies, mes sœurs, je nen

 Ai plus la moindre idée. » (p. 39)


Note

1.Yvon Rivard, « Personne nest une île. »Essais. Boréal 2006.

Né en 1953, René Lapierre est poète, romancier et essayiste. Son œuvre a été maintes fois primée.

René Lapierre, « Aimée soit la honte », Les Herbes Rouges 2022. Collection Territoires.

Le PluvierMains Libres

Ricardo Langlois

Ricardo Langlois a été animateur, journaliste à la pige et chroniqueur pour Famillerock.com