//Guy St-Onge dans un monde à part à l’Isle-aux-Coudres

Guy St-Onge dans un monde à part à l’Isle-aux-Coudres

Michel Bureau

Guy St-Onge est tombé en amour avec L’Isle-aux-Coudres dès sa toute première visite. ‘’C’est le jazz qui m’a amené sur l’isle pour un show, et dès que j’ai mis les pieds sur cette île, je suis tombé sous le charme. Je voulais m’y installer avec ma petite famille et j’ai eu l’opportunité de me porter acquéreur du Havre de L’Islet sur la pointe de l’île. J’ai aussitôt vue toutes les possibilités’’, confie Guy St-Onge qui vie sur l’île avec trois de ses cinq enfants, et fait tourner des artistes sur son île au grand bonheur des résidents de l’île et des touristes. Je l’ai constaté pendant mon séjour là-bas en allant avec lui au Marché Tradition, la seule épicerie sur l’île. Les gens sont conscients de toute la visibilité qu’il apporte.

‘’J’ai eu le coup de foudre pour l’île, et je suis un gars de projet’’, raconte Guy St-Onge. L’homme est toujours en plein bouillonnement dans son univers. Il a travaillé sur le dernier album de Daniel Lavoie, et sur l’avant dernier de Bruno Pelletier. Il habite L’Isle-aux-Coudres depuis cinq ans. Il a aménagé dans sa maison un superbe studio à un jet de pierre du Havre de L’Islet. C’est incommensurable le nombre de CD qu’il a dans sa bibliothèque, et le nombre d’instruments dans son vaste studio, hallucinant. Car Guy St-Onge, l’homme orchestre touche à tout.

Il veut redonner à L’Isle-aux-Coudres. Il mise gros sur Jazz sur Mer qu’il a lancé l’été dernier avec la participation notamment de Johanne Blouin, Stéphanie Biddle, et Bruno Pelletier. ‘’ Je planche en ce moment sur un tout premier festival de jazz dans Charlevoix. Je veux faire venir à L’Isle-aux-Coudres des trios de jazz de la France, D’Angleterre, et des Etats-Unis. Ce sera tout comme pour Jazz sur Mer des spectacles à contribution volontaire mais sur une fin de semaine. Nous n’avons pas de subvention, je dois payer les artistes bien sûr, technicien, musicien, etc. Vous savez le jazz c’est la liberté de créer dans le moment présent, c’est la création instantanée. C’est la seule musique qui offre une telle liberté’’.

Le tout premier festival de jazz de Charlevoix serait un bel accomplissement pour ce grand artiste qui a joué toutes sortes de musique en carrière accompagné plus d’une centaine d’artistes sur scène, en studio, de Céline Dion à David Bowie, de Michel Legrand à Julio Iglesias, et contribué à la réalisation de plusieurs albums. Il veut sensibiliser les gens au jazz. Il en a fait sa mission.

Beaucoup de chemin parcouru par Guy St-Onge depuis l’époque D’Ad Lib avec Jean-Pierre Coallier.
Partagez par courriel