//Salif Keïta, le chêne de l’Afrique!

Salif Keïta, le chêne de l’Afrique!

Alain Clavet
Salif Keïta, le chantre Malien, a inauguré la 33e édition du Festival international Nuits d’Afrique au MTelus.

Keïta c’est l’âme de l’Afrique.  Pleine voix, Salif Kaïta incarne la force et la résilience d’une Afrique qui s’affirme de plus en plus. Mama, guitare sur les genoux, est chantée avec finesse et maîtrise, un maître qui inspire le respect à une salle survoltée. Puis  M’bemba, rejoint par Mamadou Diabaté, jeune prodige de la kora.

Salif Keïta : « Merci ! Vous allez bien ? Ça va chauffer, là ! », avec Yamore, entonnée par les spectateurs sous le charme puis Laban plus intense. Après 50 ans de carrière, Salif Keïta affirme que cette tournée est la dernière.  C’est sûrement une fausse rumeur Salif Keïta est le chêne de l’Afrique!

Dans le contexte d'une carrière au gouvernement du Canada dans les secteurs de la francophonie, des langues officielles et de la culture, j'ai eu l'occasion de donner des conférences à l'UNESCO et l'Internet Society à Washington, à Paris et au Japon. Mes études m'ont aussi permis d'obtenir des maîtrises en administration publique et en histoire canadienne.

Partagez par courriel