Critique de Double Murder / Hofesh Shechter Company

Critique de Double Murder / Hofesh Shechter Company Déglinguée mais persistante : l’humanité.  Par Aline Apostolska. Hofesh Shechter, c’est d’abord un impact. Frontal, brutal, abyssal et tribal, organique et métaphysique, voire libidinal. Mémorable. Voyant que la…

Série Du beau monde. Snapshot 1 : Mrs Pearson.

Série Du beau monde. Par Aline Apostolska. « J’ai fini par ne plus m’ennuyer du tout à partir de l’instant où j’ai appris à me souvenir. » Albert Camus — L’étranger Snapshot 1 : Mrs Pearson Mrs Pearson pleure à chaudes…

Annie Ernaux ou la disparition du moi

Le Prix Nobel de littérature vient d’être attribué à la grande écrivaine française pour « le courage et l’acuité clinique avec laquelle elle découvre les racines, les éloignements et les contraintes collectives de la mémoire personnelle ». Depuis plus…

A tempera : L’œuvre au blanc

Peintre professionnelle depuis des décennies, à Nice, en France, puis ici, à Montréal depuis 2009, Fabienne Roques a plus d’un tour dans ses pinceaux. Son univers pictural, à la fois symbolique, métaphysique et métaphorique, coloré,…

Salman Rushdie : mourir pour ses convictions ?

L’écrivain britannique Salman Rushdie a survécu à l’attentat dont il a été victime lors d’une conférence qu’il donnait au centre culturel de Chautauqua, dans l’État de New York, vendredi 12 août 2022. Un miracle ?…

L’Arracheuse de temps : d’amour et de légendes

C’est l’histoire de la Mort battue sur son terrain. Ce terrain, en l’occurrence, étant le village de Saint-Élie-de-Caxton, aux portes de la Mauricie, village natal du conteur Fred Pellerin, popularisé par lui dans ces célèbres…

La mémoire du corps

Il faut oser proposer aujourd’hui un spectacle de danse – théâtre ( ou bien est-ce un spectacle de théâtre -danse ? ), un spectacle où la danse illustre un propos dit sur scène par un…

Femme, ici et maintenant, critique danse

Vous dire d’abord mon trouble. De retourner faire ce que j’ai fait sans discontinuer depuis l’âge de 20 ans, un sacré bail ! C’est-à-dire me retirer un moment de la vie réelle et trépidante du dehors pour…