//Le CN investira 235 M$ au Québec

Le CN investira 235 M$ au Québec

Bernard Gauthier
Dans un contexte de ralentissement économique, la nouvelle tombe à point. Le CN annonce des investissements de 235 M$ au Québec cette année.

Ces investissements porteront sur les projets de technologie de l’information, la commande intégrale de trains, le remplacement de rails et de traverses et l’entretien de passages à niveau, de ponceaux, de systèmes de signalisation et autres éléments d’infrastructure des voies ferrées. « Nous sommes heureux de voir des entreprises comme le CN faire leur part en investissant pour améliorer la sécurité, la capacité de son réseau et le commerce en général face à un environnement sécuritaire et un réseau fiable », affirme le Ministre fédéral des transports, Marc Garneau.

De son côté, le président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), Charles Milliard, affirme que «le CN contribuera à améliorer l’efficacité de la chaîne logistique québécoise dans laquelle elle joue un rôle essentiel.» Selon la FCCQ, les trains de marchandises réduisent les émissions de GES de 75 % par rapport à ceux émis par les camions. L’association ajoute que les trains permettent de remplacer plus de 300 camions, réduisant aussi les embouteillages, les accidents et les charges sur les infrastructures de transport public.

Crédit photo : CN

Un don à LaMetropole

Las OlasLe Gustave

Journaliste en radio, télévision et dans plusieurs médias écrits depuis plus de 35 ans, Bernard Gauthier a été rédacteur en chef émérite au Magazine Circuit Industriel (MCI) après avoir occupé les fonctions de rédacteur en chef pendant plus de 10 ans. Chroniqueur touristique à ses heures, il publie un compte-rendu de ses voyages sur le site La Métropole. Bernard Gauthier a parcouru l’Europe, les États-Unis, le Canada, les Caraïbes et quelques pays en Amérique du Sud, au Moyen-Orient, en Afrique du Nord, en Scandinavie, en Russie et en Asie du Sud-Est dont l’Indonésie (Bali), Singapour et le Vietnam. En 2020, il a parcouru les Territoires du Nord-Ouest canadien jusqu'à Tuktoyaktuk, dernier village accessible par la route face à l'Océan Arctique.

Partagez par courriel