//Taxes scolaires : à quand la fin des aberrations? – Alexandre Cloutier

Taxes scolaires : à quand la fin des aberrations? – Alexandre Cloutier

Le système actuel de taxe scolaire entraîne des iniquités aberrantes dans plusieurs régions du Québec.

Par exemple, le propriétaire d’une maison d’une valeur de 300 000 $, à Saint-Jérôme, paiera cette année 960 $ en taxe scolaire. Pendant ce temps, à moins de 30 kilomètres de là, à Saint-Adèle, le propriétaire d’une maison de la même valeur paiera 320 $. Une différence de 640$!


Depuis deux ans et demi, le gouvernement a entre les mains un rapport lui demandant de corriger cette situation intenable. Le précédent ministre de l’Éducation, François Blais, s’était engagé l’an dernier à revoir ce système « inéquitable » et digne « du 19e siècle », pour reprendre ses propres mots.

Or, malgré deux projets de loi sur la gouvernance scolaire, rien n’a changé depuis.

Remaniement ministériel du PLQ le 28 janvier 2016. Photo Francis Vachon

Aujourd’hui, j’ai demandé au ministre de l’Éducation Sébastien Proulx d’arrêter de se traîner les pieds, de respecter l’engagement du gouvernement et de mettre fin à cette injustice dont sont victimes les citoyens de Saint-Jérôme et de plusieurs autres régions du Québec.

Partagez par courriel