//Les gourmets québécois accueillent le Seigneur de la Mer

Les gourmets québécois accueillent le Seigneur de la Mer

Roger Huet
Véritable Seigneur de la mer, le homard de la Gaspésie est pêché par les pêcheurs du Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie (RPPSG) dans le plus grand respect écologique.

Chaque homard porte depuis 2012, un médaillon de traçabilité attaché à la pince, avec le sigle Aliments du Québec, un numéro de pêcheur, et l’adresse : www.monhomard.ca.

Ce médaillon est important, car le prestige du homard de la Gaspésie est si grand que plus d’une fois des personnes mal intentionnées avaient essayé de faire passer pour tels des homards d’autres provenances. Les médaillons sont distribués sous un contrôle strict des autorités maritimes. Grâce à eux les consommateurs sont capables de vérifier son authenticité. Lorsqu’on visite le site, on n’a qu’à indiquer le numéro du pêcheur pour qu’il nous soit brièvement présenté, avec une vidéo où on le voit en train de pêcher. Il est même possible de le saluer.   

La pêche du Homard de la Gaspésie a débuté le 9 mai. Les 149 capitaines-propriétaires du (RPPSG) et leur équipage prennent la mer chaque matin pendant les 10 prochaines semaines, pour récolter les précieux crustacés.

Pourquoi le Homard de la Gaspésie est-il si prestigieux? Tout d’abord à cause des règles strictes concernant la taille minimale et maximale de capture des homards pêchés. Le  marquage en « V » des femelles et la remise à l’eau obligatoire des femelles œuvées, qui contribuent à la protection des homards juvéniles et des géniteurs. Toujours de qualité exceptionnelle, le homard gaspésien est plus savoureux parce qu’il vient des fonds rocailleux et des eaux froides et limpides de la Gaspésie.  Au moment de la pêche, la carapace est dure et bien pleine puisque le homard est pêché longtemps après la mue de l’été dernier et bien avant la mue de la fin de l’été.

Le homard de la Gaspésie est certifié par Marine Stewardship Council (MSCwww.msc.org) parce qu’il répond aux critères les plus sévères de pêche durable et écoresponsable. La chair abondante du Homard de la Gaspésie est la plus blanche, et a un goût exquis qui rappelle la noisette. C’est le homard préféré des plus grands chefs, car il est sublime avec les recettes les plus simples comme les plus compliquées.

Personnellement si je suis pressé je l’adore bouilli, avec du sel, une excellente mayonnaise maison accompagnée d’une bonne salade. Si j’ai le temps, par contre, je ne connais rien de mieux que le homard Thermidor, grillé avec béchamel, fromage râpé et moutarde. La recette a été inventée par le chef Auguste Escoffier en 1881, au restaurant La Maison Maire. Le nom de Thermidor ne lui fut donné que 15 ans plus tard par l’écrivain de théâtre Victorien Sardou.  

Rappelons que Thermidor était le nom du onzième mois du calendrier de la République pendant la Révolution française. Il était placé entre le 19 juillet et le 17 août du calendrier grégorien. Son nom était inspiré par la chaleur que l’on ressent à cette époque de l’année. Or le 9 Thermidor de l’An II (1794) la France connaît un coup d’État qui se termine avec la mort de Robespierre et met fin à la Terreur.

Près de cent ans après l’événement historique,  Victorien Sardou a fait représenter sur la scène de la Comédie-Française, sa pièce Thermidor suspendue après la seconde représentation, à cause de troubles qu’elle provoqua. La pièce présentée à nouveau cinq ans plus tard, connut un immense succès et Paillard son auteur, ravi, décida de nommer homard Thermidor la création de son chef cuisinier préféré.  Puisqu’une image vaut mille mots, je vous propose la vidéo du chef Daniel Vézina pour la préparation du homard Thermidor : https://foodlavie.com/recettes/homard-thermidor Vous trouverez aussi d’autres recettes savoureuses et simples pour le homard à : Recettes d’ici : https://www.recettesdici.com/fr/recettes/?q=homard

Un homard doit toujours s’accompagner à table d’un bon vin blanc ou rosé.  Pour encourager Le Panier Bleu d’achat local, le RPPSG et le Conseil des vins du Québec https://vinsduquebec.comnous proposent une variété de vins issus du terroir québécois.

Voici ceux que j’ai dégustés :

 

Un vin blanc, CUVÉE CATHERINE du Vignoble les Vents d’Ange.

Avec ses parfums de fleurs blanches et de pêches grillées, la Cuvée Catherine s’accorde parfaitement avec le homard. Sa texture enveloppante et sa fraîcheur accompagnent à merveille ce mets exquis. Code SAQ  : 11833690.

Un autre vin blanc : DAUMERAY, Vignoble Les Artisans du Terroir

Vin d’une belle intensité olfactive, avec des arômes de litchis, de miel et de fleurs blanches. La bouche souple et soyeuse s’ouvre sur des notes d’agrumes sucrés, avec une belle fraîcheur en finale. Code SAQ : 14161702

Pour finir, un rosé : CUVÉE DÉTENTE, Léon Courville, Vigneron.

Détente est un rosé sec, frais au goût de petits fruits rouges. Le jus est obtenu par pressurage direct des raisins.  Il est ensuite vinifié comme un vin blanc et élevé en cuves.  D’une belle couleur saumonée. Code SAQ : 11686626. Les autres vins proposés ont tous l’Identification géographique protégée (IGP), Vin du Québec.

CLASSIQUE BLANC, Domaine St-JacquesVin blanc

Le Classique blanc charme les amateurs avec des arômes fins d’agrumes, de pommes et une note florale d’acacia. Code SAQ : 11506120.

L’ORPAILLEUR BLANC, Vignoble de l’Orpailleur. Vin blanc

Premier vin de l’Orpailleur, ce vin charmeur a une robe délicate qui reflète 37 ans d’expérience. Il a un nez expressif aux arômes de poire, de buis et de fleurs blanches. Délectez-vous de ce blanc sec bien équilibré avec une finale rafraîchissante. Code SAQ : 704221

LE VOYAGEUR, Vignoble La Halte des Pèlerins. Vin blanc

Sa robe scintillante, son nez vif et ses arômes chatoyants de fruits exotiques annoncent les notes de mangue, de papaye et d’ananas. Sa belle longueur et sa finale légèrement florale laissent une impression d’équilibre et de douceur. Code SAQ: 11833761

VERSANT BLANC, Vignoble Coteau Rougemont. Vin blanc

Avec ses arômes parfumés d’agrumes et son caractère généreux, le Versant blanc 2018 est le compagnon idéal pour accompagner le roi des crustacés. Son caractère bien sec et son acidité tranchante viendront compléter un accord avec le homard surtout s’il est servi avec du beurre! Code SAQ : 11957051

WILLIAM BLANC, Vignoble Rivière du chêne. Vin blanc.

Robe jaune pâle aux reflets or. Son nez est très aromatique et dégage des notes de poire, de fruits exotiques et d’agrumes. Accompagne parfaitement le homard ou d’autres crustacés. Code SAQ : 744169

BLANC MOUSSEUX, Vignoble Domaine de Lavoie. Vin mousseux.

Robe à la couleur de blé doré, on lui dénote un nez délicat qui exhale des arômes de fleurs, de pamplemousse et d’ananas. Ce vin blanc mousseux charme par sa fraîcheur et la finesse de ses bulles. Code SAQ : 12358237

ST-CROIX RADISSON, Vignoble 1292. Vin rosé.

Robe rose légèrement soutenue aux reflets rose-orangé. Nez de belle intensité et finesse qui s’ouvre sur des notes de petits fruits rouges des bois, fraise, framboise, groseille et rhubarbe. Une belle longueur, ce vin sec se conclut sur une finale fraîche et délicate. Code SAQ : 13835664

N’oublions pas d’autres partenaires privilégiés fièrement associés au RPPSG depuis de nombreuses années, Les Producteurs de lait du Québec https://www.lafamilledulait.com/fr/produits/beurre/ encouragent la traçabilité en intégrant leur logo J’aime le beurre sur chacun des médaillons. Aliment de grande qualité, le beurre rehausse à merveille le goût du homard de la Gaspésie.  Mentionnons également le partenariat de restaurateurs de premier choix pour la dégustation du homard gaspésien à savoir le Café du Monde et Groupe Resto-Plaisirs à Québec ainsi que Marché Artisans et Fairmont Reine Elizabeth de Montréal. 

Un grand bravo à une personne de cœur qui est la relationniste depuis de nombreuses années pour le Homard de la Gaspésie, Mme Marie Morneau, Présidente de Marie Morneau Communication. Mission qu’elle exerce avec cœur et beaucoup de talent.  Un hommage particulier à Monsieur Jean Côté, Directeur scientifique du RPPSG pour son dévouement et le travail admirable qu’il déploie sans relâche, à titre de porte-parole de la qualité du Homard de la Gaspésie.  Invitons, tous ensemble, à notre table, le Homard Gaspésien, pour un banquet extraordinaire, à la portée de tous.

Roger Huet

Chroniqueur

Président du Club des Joyeux

http://lametropole.com/category/arts/arts-visuels/

www.lametropole.com/category/gastronomie/vins

Ce Québécois d’origine sud-américaine, apporte au monde du vin, sa grande curiosité, et son esprit de fête. Ancien avocat, diplômé en sciences politiques et en sociologie, amoureux d’histoire, auteur de nombreux ouvrages, diplomate, éditeur. Dans ses chroniques Roger Huet parle du vin comme un ami, comme un poète, et vous fait vivre l’esprit de fête.

Partagez par courriel