Filet de sole poêlé

Le filet de Sole est l’un de ces plats qui évoquent de bons souvenirs de ma mère, plus que tout autre.  Elle en faisait souvent parce qu’elle savait à quel point nous les aimions tous.  Du mélange d’œufs épicé à la farine assaisonnée, c’était saveur sur saveur enroulée autour de la douceur du poisson.  Les avoir à la sortie de la poêle ou le lendemain froid était tout aussi délicieux.  Pour ma part, ajouter beaucoup de citron sur le dessus les rend encore plus savoureux, si c’est encore possible.
Filet de sole poêlé
Préparation 15 min
Cuire 20 min
Pour 4-6 personnes
Ingrédients
4-6 gros filets de sole
2 oeufs
½ tasse de farine tout usage
2 branches de persil haché finement
1 oignon vert haché finement
Huile végétale pour la friture
1 cuillère à café de paprika (½ pour le mélange d’œufs et ½ pour la farine)
Sel au goût
Piment de Cayenne (facultatif)
Jus de 1 citron
Préparation
Rincer les filets, essuyer et réserver.
Dans un grand bol, mélanger 2 œufs, le sel, ½ cc paprika, le poivre de Cayenne, les oignons verts et réserver.
Dans un autre grand bol, mélanger la farine, ½ cc paprika, une pincée de sel, le persil haché et réserver.
Chauffer l’huile. Une fois que l’huile est chaude, baisser le feu à moyen.
Placer les filets (un à la fois) dans le mélange de farine et les enrober en enlevant l’excédent. Placer maintenant dans le mélange d’œufs. Plongez délicatement dans l’huile chaude, laissez frire 45 secondes et retournez. Répéter jusqu’à coloration dorée. Déposer sur une assiette avec du papier absorbant et saupoudrer de sel. Presser le citron sur les filets et servir.
*Inspiré de Solange
Le PluvierLas Olas

Ilda Dabda

Je suis née à Casablanca et j’ai toujours eu un amour pour la cuisine depuis que je suis jeune. Après avoir travaillé au Ritz je suis devenue traiteur pendant 5 ans. Bien que j’aimais le faire, on m’a offert un emploi d’adjointe juridique où je suis restée 25 ans dans le plus grand cabinet d’avocats au Canada. Pendant la pandémie, je cuisinais plus souvent. Cela m’a rappelé des souvenirs de ma mère qui cuisinait à merveille. Je veux partager mon amour de la nourriture à travers mes recettes tout en gardant le souvenir de ma mère d’où je m’inspire. Je vis à Montréal depuis plus de 50 ans et la diversité de cette ville est d’où vient le reste de l’inspiration.