Omelette aux frites

Maintenant, je sais que maman n’a pas inventé cela, mais en ce qui concerne ma sœur, c’était un original de maman.  Elle le faisait principalement pendant la semaine lorsqu’ils ne pouvaient pas décider quoi manger ou qu’il se faisait tard et avait besoin de quelque chose de rapide.  C’était un repas de dernière minute parfait;  rapide, simple et délicieux.  C’est toujours l’un des plats préférés de ma sœur.  Ma sœur a découvert plus tard que papa avait l’habitude de le faire quand il était pompier au Maroc et a appris à maman comment préparer ce plat parce que cela combine deux de ses ingrédients préférés, des pommes de terre et des œufs.
Omelette aux frites

Temps de prép : 20 minutes

Temps de cuisson : 10 min

Pour 4 à 6 personnes

Accord mets et vins : Gewurztraminer

Ingrédients

6 œufs

6-8 brins de persil italien haché

2 oignons verts hachés

2 tasses de frites (fraîchement coupées et frites ou surgelées et frites)

¼ tasse de fromage gruyère (ou pecorino) râpé

1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Sel au goût

Poivre de Cayenne facultatif

Préparation

Dans un bol, fouettez les œufs avec le sel, les oignons verts et le persil.

Dans une casserole moyenne ou grande, chauffez 1 cuillère à soupe d’huile d’olive et ajoutez le mélange d’œufs.  Cuire 2-3 minutes à feu moyen puis ajoutez les frites cuites et répartir uniformément sur les œufs.  Ajoutez le fromage.  Couvrir et cuire 7-8 min ou jusqu’à ce que les œufs soient fermes ou à votre goût.

*Inspiré par Solange

Las OlasJGA

Ilda Dabda

Je suis née à Casablanca et j’ai toujours eu un amour pour la cuisine depuis que je suis jeune. Après avoir travaillé au Ritz je suis devenue traiteur pendant 5 ans. Bien que j’aimais le faire, on m’a offert un emploi d’adjointe juridique où je suis restée 25 ans dans le plus grand cabinet d’avocats au Canada. Pendant la pandémie, je cuisinais plus souvent. Cela m’a rappelé des souvenirs de ma mère qui cuisinait à merveille. Je veux partager mon amour de la nourriture à travers mes recettes tout en gardant le souvenir de ma mère d’où je m’inspire. Je vis à Montréal depuis plus de 50 ans et la diversité de cette ville est d’où vient le reste de l’inspiration.