Pois chiches et bette à carde (Blettes)

Les pois chiches étaient définitivement un aliment de base dans la cuisine de maman comme ils le sont dans la plupart, sinon toutes les maisons marocaines.  Ils sont assez polyvalents et peuvent être ajoutés à presque tous les plats.  Ils sont également parfaits seuls car ils sont riches en protéines et constituent un excellent substitut à la viande si vous êtes végétarien ou végétalien.  La bette à carde est l’autre vedette de ce plat, elle ajoute de la saveur et une texture différente.  Le cumin et le citron lui donnent des notes terreuses et chaudes et une explosion d’agrumes.
  Pois chiches et bette à carde (Blettes) (1)
 Temps de prép : 30 min
 Temps de cuisson : 20 minutes
 Pour 4 à 6 personnes
 Accord mets et vins : Cabernet franc 
 Ingrédients 
2 grandes boîtes (ou 3 petites) de pois chiches, rincés et égouttés
1 oignon haché
1 grosse botte de bette à carde (rouge ou verte), rincée et hachée
1 gousse d’ail hachée
2 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à café de paprika
Cayenne (facultatif)
2 cuillères à café de cumin
Jus de ½ citron
Sel au goût
 Préparation 
Dans une grande poêle, chauffez l’huile d’olive et faites revenir les oignons jusqu’à ce qu’ils soient dorés.  Maintenant, ajoutez l’ail et faites revenir.  Ajouter les bettes à carde à la poêle et bien mélanger.  Ajouter les pois chiches et assaisonner avec le paprika, le sel, le poivre de Cayenne, le cumin, le jus de citron et remuer.  Couvrir et cuire le tout à feu moyen/doux pendant 20 min.
Servir seul ou en accompagnement.

 (1) La blette, aussi appelée bette, est un légume souvent méconnu des consommateurs. Les côtes de blettes ont un goût s’approchant de la betterave, en revanche les feuilles auront un goût rappelant l’épinard. Elle se cuisine facilement aussi bien de façon salé que sucré comme dans la tourte aux blettes, une spécialité niçoise.

*Inspiré de Solange
**Sabrina Asseraf photographe
Las OlasMains Libres

Ilda Dabda

Je suis née à Casablanca et j’ai toujours eu un amour pour la cuisine depuis que je suis jeune. Après avoir travaillé au Ritz je suis devenue traiteur pendant 5 ans. Bien que j’aimais le faire, on m’a offert un emploi d’adjointe juridique où je suis restée 25 ans dans le plus grand cabinet d’avocats au Canada. Pendant la pandémie, je cuisinais plus souvent. Cela m’a rappelé des souvenirs de ma mère qui cuisinait à merveille. Je veux partager mon amour de la nourriture à travers mes recettes tout en gardant le souvenir de ma mère d’où je m’inspire. Je vis à Montréal depuis plus de 50 ans et la diversité de cette ville est d’où vient le reste de l’inspiration.