Pommes de terre au gratin

Ce plat est tellement réconfortant, il me rappelle définitivement maman.  Elle aimait le faire car c’était simple et elle savait que nous l’aurions tous dévoré.  Encore une fois, la pomme de terre est l’ingrédient principal, mais elle est rehaussée par les merveilleuses saveurs du mélange des fromages.  C’est également un excellent plat d’accompagnement et est tout aussi délicieux le lendemain.
Pommes de terre au gratin
Temps de prép: 30 minutes
Temps de cuisson: 1 heure
Pour 4 à 6 personnes
Accord mets et vins : Côte du Rhône

Ingrédients

6 tasses de pommes de terre finement tranchées (pelées)

1 tasse de crème 35%
1 tasse de bouillon de poulet (de préférence fait maison)
½ tasse de gruyère râpé
½ tasse de pecorino râpé
2 gousses d’ail écrasées
Poivre de Cayenne (facultatif)
Sel au goût

Préparation

Chauffer le four à 375f
Dans un bol, mélanger la crème, le bouillon de poulet, l’ail, le poivre de Cayenne et le sel.  Mettre le gruyère et le pecorino dans un bol et mélanger.  Dans un plat allant au four, versez une partie du mélange de crème, juste assez pour recouvrir légèrement le fond.
Placer les tranches de pommes de terre sur la crème et étaler uniformément.  Maintenant, versez un peu plus de crème et saupoudrez de fromage.  Répéter jusqu’à ce que toutes les pommes de terre soient déposées dans le plat et couvrir avec le reste du mélange de crème.
Garnir avec le reste du fromage.  Couvrir de papier d’aluminium et enfourner pour 40 minutes.  Découvrir et cuire encore 20 minutes.  Laisser reposer 10 min avant de servir.
*Inspiré par Ilda
Le PluvierJGA

Ilda Dabda

Je suis née à Casablanca et j’ai toujours eu un amour pour la cuisine depuis que je suis jeune. Après avoir travaillé au Ritz je suis devenue traiteur pendant 5 ans. Bien que j’aimais le faire, on m’a offert un emploi d’adjointe juridique où je suis restée 25 ans dans le plus grand cabinet d’avocats au Canada. Pendant la pandémie, je cuisinais plus souvent. Cela m’a rappelé des souvenirs de ma mère qui cuisinait à merveille. Je veux partager mon amour de la nourriture à travers mes recettes tout en gardant le souvenir de ma mère d’où je m’inspire. Je vis à Montréal depuis plus de 50 ans et la diversité de cette ville est d’où vient le reste de l’inspiration.