Dégustation des vins d’Alsace à la Grande Roue de Montréal

Une dégustation des vins d’Alsace au bistro de la Grande Roue de Montréal.  Par Michel Desforges
Une belle dégustation des vins d’Alsace était organisée par Sopexa et animée par la dynamique Nadia Fournier lors d’un événement qui se tenait à la salle de réception de la Grande Roue de Montréal, une belle salle dans un lieu festif. Nous avons fait avant la dégustation un tour de La Grande Roue qui, malgré le mauvais temps, nous présentait une bonne vision de Montréal et du Vieux-Port tout en lumière.  Ce tour agréablement accompagné d’un verre du Domaine Kuentz et fils, un AOC crémant D’Alsace Brut Rosé 100 % Pinot noir, un rosé pale tout en finesse.

Ensuite, une dégustation tout en saveurs de sept vins magistralement présentés par l’auteur du guide des vins et journaliste réputée, Nadia Fournier. Les vins dégustés étaient des AOC ALSACE. Cette appellation est garante de l’authenticité du terroir Alsace et du savoir-faire de ses vignerons. Elle distingue soit des vins portant le nom d’un des sept cépages, soit un vin d’assemblage. Depuis 2011, l’AOC Alsace peut être complétée par une dénomination communale ou par un nom de lieu-dit.

Pour moi les trois vins suivants ont été mes coups de cœur de la soirée : Le Domaine Albert Boxler AOC Alsace Sylvaner 2020, une belle découverte, un vin atypique une belle fraîcheur et une belle longueur en bouche un beau vin. Le Domaine Pfister, AOC Riesling 2019 Berg avec un taux de sucre de 4,3 et 13 % alcool, de belles notes de pomme et agrumes, frais, et minéral. Le Domaine Marcel Deiss, AOC Alsace Pinot Gris 2017 Beblenheim ; avec 39 gr de sucre soyeux tout en saveurs et finesse, un très beau vin.

Empreinte du terroir

Abrité des influences océaniques par le massif vosgien qui lui assure l’une des pluviométries les plus faibles de France (500 à 600 mm d’eau par an), le vignoble d’Alsace bénéficie d’un climat semi-continental ensoleillé, chaud et sec. Situé sur les collines sous-vosgiennes, entre 200 et 400 mètres d’altitude, il profite d’un rayonnement solaire maximal grâce à l’altitude particulièrement élevée des vignes. Ces atouts propres au vignoble alsacien favorisent une maturation lente et prolongée des raisins et l’éclosion d’arômes d’une grande finesse. La géologie alsacienne présente une véritable mosaïque, du granite au calcaire, en passant par l’argile, le schiste, le grès ; cette grande variété de terroirs, occupant une superficie d’environ 15 000 hectares, est propice à l’épanouissement de nombreux cépages. L’empreinte du terroir confère aux vins d’Alsace un supplément d’âme, une touche à la fois singulière et complexe (source Les Vins Alsace).

Je connaissais peu les vins d’Alsace et qui avais l’impression que ces vins étaient souvent sucrés.  Belle surprise, ils sont secs, droits et tout en finesse, et un bon complément des poissons, des fruits de mer, des charcuteries, et des plats plus fins comme la pintade ou le lapin, sans oublier les fromages. Une autre belle découverte, les vins rouges d’Alsace qui sont de plus en plus savourés mais trop souvent négligés au Québec. Une note importante de nos jours, 25 % du vignoble est certifié bio et biodynamique, ce qui confère à l’Alsace une position de tête en Europe. L’Alsace est un vignoble beaucoup plus pluriel que je ne le pensais, il me reste de belles découvertes à faire.

Michel Desforges Le Duo Gourmand

Le Pois PenchéLas Olas

Michel Desforges

BAA en tourisme et en marketing avec plus de 20 ans d’expérience en vente et développement des affaires et en organisation de salon. Amateur de vin de voyages et de gastronomie du Québec et du monde. Grand amateur des vins de France d’Italie et du monde.