//Montréal, urgence économique!

Montréal, urgence économique!

La Métropole
Le centre-ville de Montréal est désert et les immeubles de bureaux vides, les restaurants et les hôtels sur le bord du gouffre financier.  Que faire pour relancer l’économie de Montréal ? Fede Sanchez, directeur des communications du Golden Square Mile Hospitality, nous a présenté un plan d’action pour accroître le dynamisme économique de Montréal.

Golden Square Mile Hospitality (GSMH) est une compagnie qui opère des entreprises d’hospitalité dans le centre-ville de Montréal, dont le restaurant français Le Pois Penché et l’hôtel boutique Chez Swann. GSMH a aussi conçu et lancé la Brasserie Henri de l’Hôtel Birks. (À ne pas confondre avec “Golden Montréal”, l’association des marchands du quartier.)  La situation est critique.  L’accès à la propriété est l’un des plus difficiles au monde car, les prix, de l’immobilier, poussés par la spéculation, sont l’un des plus élevés au monde relativement aux salaires moyens des Montréalais.  Il y a urgence pour freiner la spéculation qui entraîne des coûts très élevés des loyers, notamment pour les commerces et les restaurants.

Plan d’action et recommandations

Recommandation 1 :  Les restaurants et commerces, collecteurs de TPS/TVQ pour les gouvernements devraient garder une portion de ces sommes pour des dépenses admissibles au cours de la 1re année d’un commerce ou restaurant.   Ce fond de départ pourrait faciliter le succès des entreprises et la relance post-pandémie.

Recommandation 2 :  Les augmentations des baux commerciaux devraient être contrôlées en fonction des ventes moyennes par quartier.  Des cartes interactives au pied carré des ventes par quartier  permettraient d’établir des hausses raisonnables des loyers commerciaux ou, tout au moins, d’évaluer le potentiel commercial réel d’une rue avant de s’y établir. Le gouvernement provincial détient déjà toutes les données nécessaires à la création d’une telle carte.

Recommandation 3 :  Les coûts de taxes municipales, qui sont les plus élevés au Canada, et des permis, notamment les terrasses, devraient également être proportionnels à la capacité moyenne de ventes par quartier ou à la valeur des baux commerciaux et non à l’évaluation foncière des bâtisses.

Recommandation 4 :  Montréal a beaucoup trop de restaurants.  En fait, Montréal a davantage de restaurants par rapport à sa population que New York !  Un gel des nouveaux restaurants devrait permettre une plus grande chance de réussite des restaurants existants.

Recommandation 5 : Un certificat de gestion en restauration de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ), similaire au certificat d’hygiène et de salubrité émis par le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), devrait être obligatoire pour les entrepreneurs qui souhaitent ouvrir un restaurant.

Recommandation 6 :  Les taxes municipales devraient être effacées pour la période où les commerces et restaurants ont été dans l’obligation de fermer leurs portes.

Recommandation 7 :  Les paiements des loyers devraient être annulés également pendant la période de fermeture.  Si le fédéral a payé 75 %, le 25 % restant ne serait pas à payer.  Et si le loyer a été payé, un crédit serait donné pour des mois subséquents.

Golden Square Mile Hospitality : https://gsmhospitality.wordpress.com/

Collaboration spéciale : Fede Sanchez, Directeur des communications, Golden Square Mile Hospitality fsanman@gmail.com.   514-963-2534

Carnaval des couleursLe Pluvier
Partagez par courriel