//Villeray à vélo

Villeray à vélo

Serge Lamarre
Chronique des quartiers de Montréal : Villeray
Et voilà qu’une deuxième vague du Covid déferle sur Montréal.  La pandémie serait-elle une occasion de réfléchir et faire un retour aux sources? Il y a quelques années, je revenais vivre dans le quartier Villeray, le lieu de résidence de mon enfance.

J’y suis « presque » né. J’ai vu le jour, rue Saint-Hubert, angle Bellechasse, dans ce qu’on appelle aujourd’hui l’arrondissement Rosemont — La Petite-Patrie, quelques rues au sud de Jean-Talon. J’ai vécu les vingt premières années de ma vie dans Villeray. Sur la rue Foucher d’abord, Berri ensuite. Le quartier Villeray, est délimité au nord par le boulevard Crémazie, au sud par la rue Jean-Talon, à l’ouest par l’avenue Casgrain et à l’est par la rue Garnier.

Un peu nostalgique, après quelques années d’infidélité à ma ville d’origine, je suis finalement revenu, rue Christophe-Colomb où a été aménagé en début d’été une nouvelle piste cyclable à doubles voies, direction nord et sud. Le grand luxe et à la porte de chez moi, cette piste a permis de relier le fleuve Saint-Laurent à la rivière des Prairies. N’étant pas propriétaire d’une voiture, mais d’une bicyclette, vous devinez mon plaisir quand, un matin tôt, j’entends la machinerie de la ville tracer une voie cyclable devant ma porte.

Voies Actives Sécuritaires

Le quartier Villeray a aussi retrouvé, en juin 2020, sa rue piétonne de la rue De Castelnau, entre Saint-Denis et Casgrain, avec une voie cyclable simple dans le cadre du programme « VAS », Voies Actives Sécuritaires .

Place de Castelnau.  Crédit photo : Caroline Perron

L’histoire des VAS ? Mi-mars 2020, le Covid est déclaré pandémique et le quartier Villeray n’est évidemment pas épargné, les commerces non essentiels, les restaurants, les bars… tout ferme!  Les rues de la ville sont désertées et, que dire des transports en commun. Baisse de fréquentation drastique. On lance le programme des VAS. À la mi-mai 2020, la Ville de Montréal annonce « qu’elle allait mettre temporairement en place, jusqu’à 327 km de voies dédiées aux déplacements actifs afin de relier les espaces verts de la métropole entre eux et permettre un accès aux principales artères commerciales ». 

Que nous réserve l’avenir ?

Au sujet de l’avenir du quartier Villeray, je me demandais ce que signifiait le mot « temporaire » dans le contexte des VAS, et à quoi on peut s’attendre dans un avenir plus immédiat . Qui de mieux pour répondre à nos questions, que Rosannie Filato, conseillère de la ville de Montréal, district de Villeray et responsable de la sécurité publique. « Les Voies Actives Sécuritaires seront retirées au courant de l’automne. Concernant le Réseau Express Vélo… un projet de voie cyclable permanent de 184 km qui sera réparti sur l’ensemble du territoire de l’île de Montréal. L’axe du REV qui traversera Villeray se divisera en deux à partir de la rue de Castelnau : sur Saint-Denis en direction sud et sur Lajeunesse en régime nord. (…) L’un des projets prioritaires sur lesquels travaille l’arrondissement actuellement est le développement d’une piste cyclable locale sur le rue Villeray qui relierait le parc Jarry au parc François-Perrault d’est en ouest. »  Le rapport prévu sur les impacts des VAS permettra d’en connaître les résultats réels.

Piste cyclable Villeray – Projet prioritaire de l’arrondissement pour 2021. Crédit photo : Caroline Perron

Photo principale : Piste cyclable à doubles voies dans les deux directions, nord et sud, sur l’avenue Christophe-Colomb, à la hauteur du quartier Villeray Crédit : Serge Lamarre, LaMetropole.Com

Las OlasLe Pois Penché

Président-fondateur d’EX-COMMUNICATIONS, une agence de représentation qui offre des services de communications au niveau des ventes, du marketing et des relations publiques dans le domaine du tourisme, du voyage… et du bien-vivre.

Partagez par courriel