Creuse pas dans mon Caxton !

Creuse pas dans mon Caxton : pas de mines à Saint-Élie ! Guy Picard,  président de l’Association des riverains du Lac Plaisant à Saint-Élie-de-Caxton.
On sait bien que le Canada en général, et le Québec en particulier, est l’un des principaux pays dont le sous-sol contient des métaux précieux. Et on peut économiquement s’en réjouir, jusqu’au jour où on en trouve chez vous, ou dans un sous-sol près de chez vous. Là, l’idée d’exploiter ce minéral paraît soudain moins brillante.
Pour la région (la MRC Maskinongé en Mauricie du Sud), il s’agit éventuellement d’une belle opportunité, mais pas pour les habitants du village de Saint-Élie-de-Caxton, ni des villages environnants, Saint-Mathieu-du-Parc, Saint-Paulin, Charrette, etc… Non, les habitants n’avaient pas besoin de ça pour savoir que leur région était précieuse (et ce n’est pas un conte de Fred Pellerin, c’est la réalité.) 
Maintenant, regardez la carte ci-dessus : la Lincoln Gold Mining, compagnie minière dont le siège social est en Colombie-Britannique, y localise les ¨claims¨ qu’elle a acquis dans le cadre de son PROJET SHAWINIGAN après avoir découvert des gisements de cuivre et de zinc, entre autres, dans la région. Ceci prouve bien l’intention réelle de la Lincoln Gold Mining de venir s’implanter dans cette région, car son projet figure comme prioritaire dans ses documents. À Saint-Élie, personne n’en voit les avantages, mais tous mesurent très bien les inconvénients ! 
Un projet minier débute par la recherche de minéraux ET par la réservation des terrains sur lesquels on a découvert ces métaux. Au Québec, le claim est le seul titre minier qui accorde le droit exclusif de procéder à des travaux de recherche de substances minérales.  Un claim comporte une surface de 59 hectares (590,000 mètres carrés); avant le moratoire, il pouvait être acheté sur un site à cet effet pour un peu moins de 75$ et est réservé pour une durée de 2 ans, plus 1 année en raison de la COVID. Après ces 3 ans, si aucun investissement de recherche n’a été effectué, il pourra être renouvelé pour une période de 2 ans à un prix supérieur à 1200$, sinon il redeviendra disponible à tous.
Une compagnie minière possédant un claim peut effectuer des relevés sur ce territoire à la suite de l’obtention de l’autorisation par le propriétaire de la parcelle où elle désire faire des forages ou obtenir des informations par d’autres moyens comme l’utilisation d’un hélicoptère doté de l’appareillage requis. Une fois la découverte de minerais faite, la compagnie va acquérir les propriétés qu’elle désire par des moyens allant jusqu’à des expropriations, comme le permet la loi sur les mines. Elle débutera alors par l’installation de ses bâtiments et équipements et commencera ses opérations de creusage, de traitement des minéraux et de transport.
Quels seront les inconvénients pour nous tous 
Le bruit soutenu généré par l’extraction, le traitement et le transport du minerai. La poussière intense émise dans l’air laquelle sera transportée par les vents, et ce, à une grande distance.  L’accroissement important de la circulation des véhicules lourds (camions) utilisés pour le transport du minerai, et ce, 24 heures sur 24. La pollution de l’aquifère, donc de notre approvisionnement en eau potable, par le procédé de traitement du minerai. Ceci s’applique aussi à nos lacs qui seront affectés cruellement par l’exploitation de la mine. 
La baisse de la valeur de votre propriété; en effet, la proximité de la mine et les inconvénients non négligeables qu’elle impose causeront une baisse de la valeur de votre propriété à un niveau bien en dessous de la valeur marchande de celle-ci.  Donc, si la minière en prend possession, vous recevrez un prix dérisoire pour celle-ci.  En revanche, si vous n’êtes pas dans la zone d’intérêt pour la minière, vous aurez à subir les inconvénients dont nous avons parlé précédemment et bien d’autres.
Que peut-on faire pour éviter qu’une telle catastrophe ne s’abatte sur nous?
Appuyer le Comité Creuse pas dans mon Caxton lequel a été créé spécifiquement pour organiser et coordonner les efforts visant à empêcher l’ouverture d’une mine dans notre région immédiate et faire en sorte que celle-ci soit désignée comme un TIAM (Territoire Impropre à l’Activité Minière) par le gouvernement du Québec. Ceci assurera dans le futur, qu’aucune activité minière ne pourra avoir lieu sur notre territoire.  La réussite de l’obtention de la désignation de notre région comme un TIAM ne sera pas facile; il faudra encore beaucoup de travail, ce qui inclut l’utilisation de firmes spécialisées pour la réalisation des rapports qui sauront convaincre les autorités du bien-fondé de notre demande.
Que pouvez-vous faire pour nous aider à atteindre notre objectif ?
Vous garder informés de l’état de la situation des claims par la consultation des médias et en participant aux rencontres qui auront lieu. Refuser l’accès à toute personne ou entreprise voulant aller sur votre propriété pour y effectuer un prélèvement ou un sondage. Le cas échéant, signaler toute demande en utilisant le site de courriel creusepasdansmoncaxton@gmail.com 
Participer au financement en achetant une pancarte signifiant votre opposition au projet de mine, au coût de 20$ l’unité, et en l’affichant à un endroit visible en bordure de la route ou de votre rue. Ainsi, en voyant cette affiche à l’entrée des propriétés, cela marquera qu’il y a un consensus social dans l’opposition à l’installation de la mine. De plus, une partie du coût d’achat servira à payer les coûts nécessaires pour la réalisation de ce projet qui vise à protéger tout un chacun d’entre nous des inconvénients liés à la proximité d’une mine
Les pancartes sont disponibles à la boutique des Pèlerins située derrière le presbytère (du jeudi au dimanche de 10h à 16h).
Si vous examinez attentivement la carte ci-dessus, il vous sera possible de localiser le lac Bell, le lac Plaisant, le lac Long et le Domaine Ouellette, lequel est à l’intérieur de la zone des ¨claims¨ propriété de Lincoln Gold Mining. Cependant, sachez que, même si votre résidence n’est pas incluse dans cette zone, vous en subirez les inconvénients, d’où votre intérêt à vous impliquer.
Rejoignez le comité Creuse pas dans mon Caxton!
Collaboration spéciale :  Guy Picard,  Président de l’Association des Riverains du Lac Plaisant à Saint-Élie-de-Caxton

JGAPoésie Trois-Rivière