//Les cinémas Guzzo fermés ! Pourquoi ?

Les cinémas Guzzo fermés ! Pourquoi ?

Alain Clavet
La COVID-19 et les Cinémas Guzzo.  Entrevue de Vince Guzzo, président des Cinémas Guzzo.

LaMetropole.Com : Quelles mesures ont été prises jusqu’à présent pour s’adapter à la COVID-19 ?

Vince Guzzo : Les Cinémas Guzzo ont fait partie de discussions avec Santé publique pour adopter des mesures pour le secteur du  cinéma.  J’ai proposé au gouvernement Legault d’adopter un pourcentage d’occupation des salles afin d’assurer la distanciation de deux bancs pour les personnes qui n’habitent pas à la même adresse.  Nous avons utilisé des diffuseurs électrostatiques pour le nettoyage des bancs et nos employés portent des masques. Il faut être plus cohérent. Les décisions radicales prises imposant la fermeture des cinémas ne sont aucunement justifiées. En mars 2019, le gouvernement a imposé une fermeture complète des cinémas.  En juillet, la réouverture a posé aucun problème, en août, nous avons connu un très bon taux d’occupation.

LaMetropole.Com : Le gouvernement Legault demande maintenant une fermeture complète du 1er au 28 octobre 2020.  Selon vous, ces mesures sont-elles vraiment nécessaires pour la préserver la santé publique ?

Vince Guzzo : Pendant 3 mois, les Cinémas Guzzo ont fonctionné sans aucun cas d’éclosion, pas d’amendes, aucune plainte. Vendredi dernier, Dr Arruda a affirmé en conférence de presse qu’inviter une personne à la maison était plus risqué qu’aller au cinéma.  Les salles de cinéma offrent en effet beaucoup d’espace.  Le gouvernement Legault applique une approche de deux poids, deux mesures. Le gouvernement veut décourager la socialisation en fermant tous les cinémas, restaurants et bars et pourtant laisse ouvertes la SAQ et la SQDC.  L’alcool et le cannabis sont portant très propice à la socialisation.

Le gouvernement fait de la répression sélective. Le secteur du cinéma est déstabilisé sans raison.  Le gouvernement Legault et la mairesse de Montréal n’offrent aucune aide aux salles de cinéma.  Comment comprendre Valérie Plante qui affirme être incapable de réduire les taxes foncières des cinémas dans le contexte d’une fermeture de quatre mois ?  La population subit des décisions autoritaires et disproportionnées aux circonstances. Il faut pourtant apprendre à vivre avec la COVID-19 sans tuer, de façon arbitraire, des secteurs complets de l’économie.

Voir notre article :  Restaurateurs, tous condamnés !

Carnaval des couleurs 3e édition

Dans le contexte d'une carrière au gouvernement du Canada dans les secteurs de la francophonie, des langues officielles et de la culture, j'ai eu l'occasion de donner des conférences à l'UNESCO et l'Internet Society à Washington, à Paris et au Japon. Mes études m'ont aussi permis d'obtenir des maîtrises en administration publique et en histoire canadienne.

Partagez par courriel