//Pumkininferno

Pumkininferno

Florian Vidal

Au pays de l’érable, l’Halloween est une vraie célébration intergénérationnelle. Dès le début octobre, les maisons arborent les plus belles et horribles décorations, des guirlandes étouffant les murs et devantures, des citrouilles envahissent les trottoirs et des toiles d’araignée s’agrippent à chaque corniche. La nuit tombée, la terreur se personnalise et s’apprête à régner, alors que les petits monstres sont tous sortis pour le « trick or treat ».

À l’occasion de l’Halloween, la citrouille semble régner en maître dans un petit village situé à une heure au Sud d’Ottawa, Upper Canada Village pour la 7e édition du Pumpkinferno.  C’est un événement réunissant des milliers de personnes dans ce village très apprécié pour ces nombreuses activités saisonnières, et ses bâtiments des années 1860.

Les curieux viennent de loin pour visiter le Pumpkinferno, véritable temple de la citrouille sculptée à la main et ses jeux de lumières colorées. À mon grand étonnement, il y avait autant de monde que s’il s’agissait d’un night-club un vendredi soir. On connaissait la citrouille-lanterne, mais jamais rendue à un tel niveau artistique. De nombreux artistes expriment ici leur talent, tout le long d’un sentier en plein air du village. Une exposition à ne pas manquer pour une soirée entre amis ou en famille. Lorsque la nuit tombe, le spectacle est au rendez-vous.

À la fois envoûtant et fascinant, tant par les couleurs que la finesse des sculptures, le village offre des scènes surréalistes. La citrouille revet son déguisement de l’horreur pour une nuit féérique. À chaque décor, un nouveau « wouah » de stupéfaction. Ce ne sont pas moins de 7 000 sphères oranges taillées, assemblées et exposées au grand public qui ne vous laisseront pas indifférents, une réelle expérience. Pour tous ceux qui pensaient qu’Halloween était la nuit de l’horreur, erreur. La citrouille nous cachait encore des idées lumineuses.

Pour plus d’informations sur les événements du village:
Site Internet

Florian Vidal, titulaire d'un master 2 dans le Management des Organisations Sportives. Il a quitté Paris pour Montréal et cherches à développer de nouvelles expériences. Créateur du blog "monpetitcanada.com" sur son acclimatation, il s’intéresse de plus en plus près au monde de l'écriture et des réseaux sociaux. Ses centres d’intérêts sont orientés autour du sport, la musique et les nouvelles tendances.

Partagez par courriel