//Danielle Rainville une pionnière dans le monde du sport

Danielle Rainville une pionnière dans le monde du sport

Michel Bureau

Danielle Rainville a connu une carrière fulgurante dans le monde du sport, un monde farouchement masculin. À 15 ans, elle savait déjà ce qu’elle voulait dans la vie, puis elle a fait un 360 après le décès de son jeune frère décédé dans un accident d’automobile.

Une femme fort occupée, mère de quatre enfants, tous des garçons. Danielle Rainville fut la toute première femme à animer une ligne ouverte sur le sport. Elle a co-animé la populaire émission de sport « Les amateurs de sport » avec Pierre Bouchard puis Michel Bergeron sur les ondes de CKAC. Danielle Rainville a tenu le coup pendant douze ans dans un univers habituellement farouchement masculin.

« J’ai mis fin à ma carrière alors que j’étais monoparentale. Je ne voyais plus mon petit bonhomme grandir et le facteur temps a été un élément déterminant. Je dormais à peine quatre à cinq heures par nuit, pour être l’affût de tout ce qui se passe. Je voulais tout savoir, ne rien manquer. Je me mettais beaucoup de pression sur les épaules. Je suivais les événements sportifs sur place ou à la télé. Le matin, j’arrivais à la station à 5 h du matin, et en début de soirée, j’étais à la barre de l’émission « Les Amateurs de sport », raconte Danielle Rainville. 

Danielle Rainville a fait ses débuts à la radio de Québec à 18 ans. Mais, à 15 ans, elle savait déjà ce qu’elle voulait faire dans la vie. Elle aura aussi été la seule femme à décrire deux matchs des Expos à la radio. Un des rêves qu’elle caressait à l’époque était de faire partie de l’équipe de La Soirée du hockey, mais l’offre n’est jamais venue. C’est son seul regret en carrière.

Danielle Rainville

Le scoop de Jean Perron

Un de ses bons scoops en carrière porte sur l’ex-entraîneur du Canadien Jean Perron. Une histoire qui a fait la manchette au Québec. Jean Perron venait pourtant tout juste de remporter la Coupe Stanley avec les Canadiens. Encore aujourd’hui, personne ne s’explique ce congédiement. « Si c’était à refaire, je dirais définitivement non. Ce fut particulièrement pénible comme expérience. Mon patron à l’époque sachant que j’étais en Floride, voulait que je me dirige sur la Guadeloupe pour rencontrer Jean Perron qui était en vacances là-bas. J’étais plus près de la Guadeloupe que mon compétiteur de CJMS qui devait partir de Montréal », de souligner Danielle Rainville.

De 1994 à 1997, Danielle Rainville a poursuivi sa carrière dans une tout autre sphère d’activités, devenant collaboratrice à l’émission de Claire Lamarche. Elle a aussi animé « Salut Bonjour » avant de finalement mettre un terme à sa carrière dans les communications. Marc Simoneau à Québec, et Richard Morency à Montréal, lui ont facilité la tâche dans l’exercice de ses fonctions.

La pire épreuve dans sa vie

Danielle Rainville est l’aînée d’une famille de trois enfants, une fille et deux garçons. « Mes parents ont toujours été de fiers consommateurs de sport. Nous regardions les événements sportifs en famille », de souligner Danielle. La mort de son jeune frère fut la pire épreuve de sa vie. Stéphane est décédé dans un accident de la route à 27 ans. C’est à partir de ce moment là que Danielle Rainville a pris plus de temps pour sa famille et ses proches, et tourner le dos à sa carrière dans les communications. 

Un milieu fermé

Danielle Rainville a gardé très peu de contacts avec les gens du milieu. Pour elle, le monde du sport est un milieu très particulier et lorsqu’on en sort, on n’existe plus. « Il y a Rodger Brulotte qui me téléphone quelques fois par année, Sylvie Bernier aussi, et Richard Morency, et c’est toujours avec plaisir que je revois Michel Bergeron », précise Mme Rainville qui habite Boisbriand depuis 1989. Danielle Rainville fut assurément une pionnière dans le monde du sport au Québec !

Le Pois Penché
Partagez par courriel