Le CH: Autopsie d’une équipe à la dérive

À la suite de l’annonce de l’engagement de Kent Hughes, à titre de Directeur général, le Canadien de Montréal a besoin de joueurs qui vont se sacrifier pour l’équipe. Au fil des ans, le Canadien a laissé partir plusieurs joueurs de caractère comme: Alexander Radulov et Corey Perry notamment. Le Canadien a aussi laissé partir Alexis Emelin, le défenseur qui a bloqué le plus de tirs cette année dans la KHL (120 au moment de mettre sous presse), c’est avec des joueurs qui ne craignent pas de saigner du nez comme Brad Marchand, que l’on bâtit des équipes championnes. Il y a un ménage en profondeur à faire chez le Canadien. La seule bonne nouvelle chez le tricolore c’est qu’en terminant dernier ( une lutte à prévoir avec les Coyotes de L’Arizona), ils ont de bonnes chances de mettre la main sur le premier choix au repêchage, Shane Wright, des Frontenacs de Kingston, un joueur de centre que les pseudo-experts comparent déjà à Patrice Bergeron. Je me suis amusé avec un ami, Benjamin Garant, à faire notre liste d’épicerie, les joueurs qui devraient partir, et ceux que le Canadien doit garder.

Voici donc la liste des joueurs, qu’à titre de gérant d’estrade, nous laissons partir: Jonathan Drouin ( espérant avoir au moins un choix de repêchage pour lui), Carey Price ( dans un tel cas, le Canadien va devoir payer une partie de son salaire.  Carey Price pourrait intéresser les Oilers D’Edmonton, car je doute que le Canadien échange Price à une équipe de sa division), Joël Arnia ( il a le coeur qui traîne…), Paul Byron ( pourrait intéresser une équipe à la recherche de rapidité, et c’est un bon joueur d’équipe), Mike Hoffman ( un bon compteur, mais qui commande un salaire beaucoup trop élevé), Christian Dvorak,(rien pour écrire à sa mère), Jeff Petry ( le Canadien pourrait obtenir des choix de repêchage pour lui, et il ne semble plus vouloir jouer à Montréal), Mike Wideman ( une passoire), Jake Allen ( parce qu’il a une valeur marchande, un bon deuxième gardien pour une équipe qui aspire aux grands honneurs),Brendan Gallagher (il a beaucoup donné à l’équipe, mais il faut donner pour recevoir) . Le Canadien, selon moi, devrait congédier Dominic Ducharme, Alex Burrows ( adjoint), Martin Lapointe, recruteur. Nous gardons Luke Richardson, entraîneur adjoint, il a eu du succès comme entraîneur-chef en remplacement de Ducharme retenu à la maison l’an dernier par la Covid. Je me souviens que Ben Chiarot avait mentionné, et je cite ‘’Pour un gars comme Luke, nous ferions n’importe quoi’’, visiblement Bergevin n’a pas entendu son message.

Les joueurs qui devraient rester à Montréal

Josh Anderson ( un des rares chez le Canadien qui peut changer l’allure d’un match), Tyler Toffoli ( un joueur au gros gabarit qui est aussi un bon marqueur), Cole Caufield ( il faut mieux l’entourer), Alexander Romanov ( il faut lui donner plus de temps de jeu, c’est l’avenir du tricolore en défense), Mike Pezzeta ( voilà un joueur qui ne craint pas de se salir le bout du nez), Joël Edmundson ( il manque cruellement au Canadien), Jake Evans (un joueur de caractère), Ben Chiarot ( il a une très bonne valeur marchande, peut-être le joueur le plus en demande, mais le Canadien ne doit pas jeter le bébé avec l’eau du bain), Harvey-Pinard ( un beau potentiel), Laurent Dauphin ( un bon joueur de quatrième trio), Cayden Primeau ( le temps est venu de lui donner le filet comme numéro un), Mathieu Perreault ( le seul joueur chez le Canadien qui avoir réussi un truc du chapeau cette saison, excellent défensivement également, mais il n’a pas été en mesure de se faire justice à cause de blessures), Cédric Paquette ( il était utile chez le Lightning dans un quatrième trio, pourquoi ne pas lui faire confiance davantage notamment en désavantage numérique). Samuel Montembeault ( un bon deuxième). Il y a également des joueurs intéressants dans la KHL comme: Vadim Shipachyov du Dynamo de Moscou, 67 points en 48 matchs, Markus Grundland, ex-joueur des Flames Calgary, des Canucks et des Oilers, qui totalise 53 points en 50 matchs, et bien sûr l’ancien du Canadien Alexis Emelin, mais est-il intéressé à revenir dans la LNH ?

Nos choix pour changer la donne

Comme entraîneur-chef Guy Boucher, Bob Hartley, ou Luke Richardson. Guy Boucher parce que c’est un bonhomme de caractère, il analyse un match comme pas un. Bob Hartley parce que c’est un gagnant partout où il est passé, il a la recette pour former une équipe championne. Et finalement, Luke Richardson parce que c’est en langage de hockey uncoach player, la langue n’a rien à voir avec les compétences. Maintenant, à vous de faire votre liste d’épicerie…

 

Le PluvierMains Libres

Michel Bureau

Le Bureau des Sports