//Le Japon provoque le coronavirus

Le Japon provoque le coronavirus

Michel Bureau
Le Japon provoque le coronavirus. Plus de 30 000 partisans à un match de baseball.

Comme c’est le cas dans certains stades de football aux É.-U., et pour la série mondiale de baseball à Arlington au Texas, le Japon a décidé d’ouvrir les portes des stades aux amateurs. La semaine dernière, les autorités sanitaires du pays ont donné leur aval à un retour de masse des spectateurs pour un événement sportif, un premier pas encourageant pour les futurs hôtes des Jeux olympiques. Il y avait 30 000 spectateurs pour un match de baseball, le 30 octobre dernier, au Yokohama Stadium. Et au moment de mettre cet article sous presse, on n’a répertorié aucun nouveau cas de coronavirus. Le Japon compte 1 000 cas positifs au coronavirus en moyenne par jour tout comme le Québec.

Le Japon est reconnu depuis toujours pour son utilisation de nouvelles technologies, et ce duel sportif a été mis à l’épreuve. Les usagers ont été encouragés à télécharger une application qui les informait en temps réel de la circulation piétonnière à divers endroits stratégiques du stade, notamment les restaurants et les salles de bain. Les équipes de baseball au Japon (le baseball est le sport national là-bas) ont l’autorisation de remplir les stades à 80 % de leur capacité.

Le Japon veut démontrer qu’il peut accueillir les Jeux olympiques de 2021, et ce en toute sécurité. Le Québec va-t-il enfin emboîter le pas, et permettre la réouverture des restaurants, des amphithéâtres, des théâtres, etc. La santé publique vient de permettre à sept équipes dans la LHJMQ (Ligue hockey junior majeur du Québec) en zone rouge de disputer des matchs dans la ville bulle de Québec, c’est un pas dans la bonne direction, mais il en faut davantage pour redonner confiance à la population.  En Europe, on a ouvert les portes des amphithéâtres aux amateurs pour assister à des matchs de hockey. Il y a une limite au confinement…

Carnaval des couleurs 3e édition
Partagez par courriel