//Les Carabins prennent leur revanche contre le rouge et or

Les Carabins prennent leur revanche contre le rouge et or

André Bouchard
Le Rouge et Or a vu sa conquête d’un 11e titre canadien prendre fin samedi après-midi en s’inclinant 25-10 face aux Carabins de Montréal devant 10 507 spectateurs au Stade TELUS-UL.

Les Carabins prennent ainsi leur revanche après s’être inclinés à l’Université Laval lors des trois dernières finales de la Coupe Dunsmore. Cette défaite du Rouge et Or signifie donc qu’il y aura un nouveau champion de la Coupe Vanier cette saison au pays.

Statistiques complètes du match 

L’histoire du match

Si les premiers instants laissaient présager un duel défensif, l’offensive s’est finalement dégourdie après une dizaine de minutes. Du moins, celle des Carabins.

Pendant que rien ne fonctionnait pour le Rouge et Or, tout s’est mis à sourire aux Carabins. Le quart des Carabins, Frédéric Paquette-Perrault, a conclu une poussée offensive de 94 verges avec le premier touché du match en rejoignant Kévin Kaya dans la zone des buts sur 26 verges.

Thomas Bolduc a connu ses meilleurs moments peu après, atteignant sa cible préférée Antoine Dansereau-Leclerc à quelques reprises. Cette séquence s’est soldée par un placement de 36 verges de David Coté, qui ramenait le pointage à 7-3. Malheureusement, il aura fallu plus de 35 minutes pour que le Rouge et Or ajoute à son total.

Les visiteurs ont inscrit un deuxième touché en autant de possessions moins de trois minutes plus tard. Encore une fois, c’est le pivot des Carabins qui a tout orchestré, en traversant les 75 verges jusqu’à la zone des buts en six longs jeux. Il a atteint Ryth-Jean Giraud sur 10 verges pour terminer le travail.

Deux rouges plus tard, les Carabins sont entrés au vestiaire en avance 16-3.

Bon indicateur de l’allure de la rencontre jusque-là, les Carabins ont conclu les 30 premières minutes de jeu avec 252 verges en offensive, 119 de plus que les locaux. À lui-seul, le quart Frédéric Paquette-Perrault comptait deux fois plus de verges au sol (36) que tous les porteurs du Rouge et Or (18).

Un jeu truqué qui vire mal

Si les jeux truqués ont sauvé le Rouge et Or face aux Carabins dans le passé, cette fois-ci, c’est totalement le contraire qui s’est produit.

Le scénario était pourtant tout désigné. En arrière par 16 points, le Rouge et Or a tenté de prolonger une rare poussée offensive fructueuse en sortant un larcin sur un troisième jeu et 14 verges à faire. L’idée a toutefois viré au cauchemar quand Zack Fitzgerald, qui s’était improvisé quart-arrière, a vu sa passe être interceptée et ramenée pour un touché par Marc-Antoine Dequoy. Une séquence de 85 verges pour celui qui a été nommé joueur du match.

Un genou au sol, le Rouge et Or a repris espoir à mi-chemin au quatrième quart quand Jonathan Breton-Robert a capté une passe de trois verges de Thomas Bolduc pour ramener le pointage à 25-10. C’est la marque qui prévaudra jusqu’à la toute fin.

(Photo principale : @Yan Doublet)

Statistiques à retenir

– Thomas Bolduc termine le duel avec 34 passes complétées en 50 tentatives pour des gains de 331 verges. Il a tenté deux fois plus de passes que son vis-à-vis.

– Neuf joueurs ont capté des ballons pour le Rouge et Or. À son dernier match, c’est Christian Dallaire qui a mené à ce chapitre avec 79 verges par la voie des airs.

– Au final, le Rouge et Or n’aura amassé que 63 verges par la course.

Ce qu’ils avaient à dire

« Aujourd’hui, on a commis des erreurs et les Carabins en ont profité. Dans les circonstances, on s’est battu jusqu’à la fin et je suis fier de l’effort des gars malgré tout. » – Glen Constantin, entraîneur-chef.

« On va leur donner le crédit. Ils ont fait des gros jeux aux bons moments. Ils ont profité de nos erreurs de communication. Leurs gros joueurs ont excellé dans les moments opportuns. » – Marc Fortier, coordonnateur défensif.

« Règle générale, ils ont mieux joué que nous. Comme tous les jeunes quarts, Thomas Bolduc a fait des erreurs, mais il a aussi bien fait. Il s’est bien battu tout au long du match et on ne l’a pas aidé beaucoup en début de match.   » – Justin Éthier, coordonnateur offensif.

« Le plan de match était le bon, c’est l’exécution qui était moins au rendez-vous aujourd’hui. Les Carabins ont une bonne défensive et ils ont fait de beaux jeux. Ils ont stoppé la course et ils ont mis plus de pression sur moi et les receveurs. Pour moi, ça va être de construire sur ce genre de match pour la suite de ma carrière. » – Thomas Bolduc, quart-arrière.

Quelques notes

– 11 joueurs ont disputé leur dernier match avec le Rouge et Or cet après-midi. Il s’agit de Carl Achy, Louis-Philippe St-Amant, Samuel Chénard, Christian Dallaire, Frédéric Gagnon, Dominic Lévesque, Nicolas Viens, Pierre-Karl Lanctôt, Kétel Assé, Samuel Thomassin et Antoine Bernier.

À venir au calendrier

La Coupe Vanier présentée par Promutuel Assurance : samedi le 23 novembre

Billets : 418-656-FOOT ou le site Web du Rouge et Or

Lyrique 2020Las Olas
Partagez par courriel