//Les jeunes font moins d’activités physiques

Les jeunes font moins d’activités physiques

Bernard Gauthier
Les conséquences de la pandémie ont des effets dévastateurs sur les adolescents. C’est du moins ce que dévoile un sondage Léger, réalisé pour le compte de la Coalition Poids, indiquant qu’un jeune Québécois sur deux a diminué son niveau d’activité physique de façon importante.

C’est à Montréal qu’on observe la plus forte baisse chez les 14-17 ans avec un constat de 58 %, alors que Québec suit de près avec un résultat de 54 %.

«Les cours d’éducation physique et à la santé sont indispensables dans le développement des habiletés motrices des jeunes (…) Nous sommes inquiets d’une éducation physique à la carte (…) Nous déplorons d’ailleurs que le Ministre ne la considère même pas comme matière essentielle au développement des élèves québécois », indique Véronique Marchand, directrice de la Fédération des éducateurs et éducatrices physiques enseignants du Québec (FÉÉPEQ).

De son côté, le Dr David Kaiser, responsable médical du secteur Environnement urbain et saines habitudes de vie à la Direction régionale de santé publique de Montréal se montre aussi très préoccupé. « Pour inciter les jeunes à bouger davantage, des projets concrets sont en cours avec nos partenaires tel que GO – Le secondaire s’active! avec les cinq centres de services scolaires et l’aménagement de voies actives et sécuritaires ainsi que de Rues de jeu libre avec la Ville de Montréal. »

Tous les professionnels de la santé s’entendent pour dire que les jeunes de 5 à 17 ans devraient cumuler un minimum d’une heure d’activité physique d’intensité moyenne à élevée par jour.

Voir aussi : https://equilibre.ca/lorganisme/mission/

Crédit photo: Je Cours Qc

Carnaval des couleurs 3e éditionLas Olas

Journaliste en radio, télévision et dans plusieurs médias écrits depuis plus de 35 ans, Bernard Gauthier a été rédacteur en chef émérite au Magazine Circuit Industriel (MCI) après avoir occupé les fonctions de rédacteur en chef pendant plus de 10 ans. Chroniqueur touristique à ses heures, il publie un compte-rendu de ses voyages sur le site La Métropole. Bernard Gauthier a parcouru l’Europe, les États-Unis, le Canada, les Caraïbes et quelques pays en Amérique du Sud, au Moyen-Orient, en Afrique du Nord, en Scandinavie, en Russie et en Asie du Sud-Est dont l’Indonésie (Bali), Singapour et le Vietnam. En 2020, il a parcouru les Territoires du Nord-Ouest canadien jusqu'à Tuktoyaktuk, dernier village accessible par la route face à l'Océan Arctique.

Partagez par courriel