//Marc Bergevin coule son examen de fin d’année

Marc Bergevin coule son examen de fin d’année

Michel Bureau

Pour la quatrième fois en cinq ans, le Canadien ne fera pas les séries d’après saison. Une fois de plus, Marc Bergevin coule son examen de fin d’année, et pire encore, il n’obtient même pas la note de passage. 

Au moment de mettre sous presse, il n’y avait que le Canadien et les Red Wings de Détroit qui ne jouaient pas pour 500 à domicile dans la Ligue Nationale (LNH). Un ménage du printemps s’impose au Centre Bell en commençant par le deuxième étage, est-ce que Geoff Molson va enfin se décider? Pourquoi Molson est aussi patient avec Bergevin?

Il y a une limite à la patience des partisans, c’est bien beau des choix de repêchage, mais l’avenir du Canadien, c’est maintenant. Et un choix de repêchage n’est pas nécessairement garant de l’avenir. Souvenez-vous de Wickenheiser et Leblanc, et combien d’autres. Bergevin avait une belle occasion d’échanger Carey Price, il n’a pas bougé. La dernière fois que le Canadien a fait un bon bout de chemin dans les séries c’était avec un certain Jaroslav Halak devant le filet. Bergevin doit faire un coup d’éclat au prochain repêchage qui aura lieu d’ailleurs au Centre Bell à Montréal, et surtout faire un grand ménage dans son équipe de dépisteurs à commencer par Timmins. Et pourquoi un vote de confiance à Claude Julien?

Bergevin a fait de bons échanges depuis sa venue à Montréal, mais il a aussi commis plusieurs erreurs. L’échange Sergechev contre Drouin, pas sa meilleure transaction. Et que dire des mauvais choix au repêchage beaucoup trop nombreux au cours des dernières années, ce qui explique en grande partie pourquoi le Canadien accuse un sérieux retard sur les équipes de sa propre division. Les partisans du Canadien devront patienter pendant encore plusieurs années avant un défilé de la Coupe Stanley rue Ste-Catherine.

Et pourquoi ne pas ramener dans l’entourage de l’équipe des ex-glorieux au lieu de les éviter comme c’est le cas en ce moment. Patrick Roy, Vincent Damphousse, Mario Tremblay, Guy Carbonneau pourraient relancer cette équipe. Molson ne doit pas prendre les partisans pour acquis, parce que son club de hockey pourrait bientôt jouer des matchs au Centre Bell quasi à huit clos à l’année, et ce ne sera pas à cause du coronavirus. 

Le Gustave
Partagez par courriel