//Omnium Placements Mackenzie

Omnium Placements Mackenzie

André Bouchard

Omnium Placements Mackenzie, présenté par Jaguar Laval. Photo : Mackenzie, Tour-PGA TOUR (Canada)

McConnell rejoint Pereira en tête.  L’Américain Corey Pereira ne dérougit pas.  Meneur après les deux premières rondes, Pereira partage le sommet d’un classement congestionné avec son compatriote Paul McConnell à l’aube du parcours final de l’Omnium Placements Mackenzie présenté par Jaguar Laval, au club de golf Elm Ridge.  Avec des fiches identiques de 200 (-16), Pereira et McConnell détiennent une avance de deux coups devant Blake Olson et Theo Humphrey. Ian Holt et Greyson Sigg partagent le 5e échelon à -13. McConnell a rejoint Pereira en tête en vertu d’une troisième ronde de 66. Seize compétiteurs se retrouvent à deux coups des co-meneurs.   Un boguey au dernier trou a privé Pereira de l’exclusivité du premier rang. « Le boguey au dernier trou est le résultat d’un mauvais choix de bâton dans l’allée, a dit Pereira. J’ai quand même très bien joué en limitant les erreurs. Je suis excité en pensant à la dernière journée, a ajouté Pereria. Ce sera un duel intéressant avec Paul. C’est un bon gars et un très bon joueur. »  

Le Québécois Vincent Blanchette est toujours dans la lutte.  À ses premières cartes de 70 et 65, Vincent Blanchette en a ajouté une de 71 et présente un cumulatif de 206 (-10) qui lui vaut une égalité en 13e position.  Le golfeur affilié au club Pinegrove a mis du temps à se mettre en marche. Il a aligné dix normales consécutives avant d’inscrire des oiselets aux 11e, 13e et conclure avec un boguey au dernier trou. « C’est frustrant de terminer avec trois roulés au dernier vert, mais dans l’ensemble j’ai connu une bonne journée. Il aurait fallu que je profite davantage des trous à normale cinq », a dit Blanchette qui a inscrit un seul oiselet sur les quatre normales cinq.  « Un écart de sept coups est difficile à combler en une seule journée, mais j’ai bon espoir de me rapprocher et terminer en force », de faire remarquer Blanchette. Ce dernier et Michael Gligic sont nez à nez à -10 parmi les Canadiens encore en lice.  

Le golfeur amateur Étienne Papineau, seul autre Québécois en action pendant le week-end, a dû se contenter d’un 73 en troisième parcours et sa fiche de 70-69-73/212 (-4) le situe à égalité au 53e rang.  « La difficulté à contrôler mes coups de départ m’a coûté plusieurs coups, dont un double boguey au 14e trou », a dit le jeune golfeur du club PinegrovePapineau ne retient que du positif des trois journées aux côtés de professionnels de haut niveau.  « J’ai beaucoup appris d’eux, autant du côté de l’attitude que de la gestion stratégique du parcours », dit-il.  « Je me suis prouvé depuis trois jours que je peux me défendre contre ces gars-là. Avant le début du tournoi, je visais plus haut que simplement me qualifier pour le week-end. J’ai évité le couperet par deux coups et la marge aurait pu facilement être plus élevée. »  L’Américain Jason Doeden a réussi la meilleure ronde de la journée, 65, passant de la 46e à la 9e position à 205 (-11).Les heures de départ de la dernière ronde de l’Omnium Placements Mackenzie présenté par Jaguar Laval s’échelonnent de 7h33 à 13h.

Dimanche, l’Américain Blake Olson a signé sa première victoire au Circuit Mackenzie Tour PGA Canada.  Tout un exploit!

Omnium Placements Mackenzie

TAGS:
Partagez par courriel