//Paul Buisson le sympathique géant du RDS

Paul Buisson le sympathique géant du RDS

Michel Bureau
Paul Buisson, fut l’animateur de la populaire émission ‘’Hors Jeu’’ à RDS, l’ancêtre de ‘’Hors Jeu’’ 2.0. Paul a gravi les échelons un à un, de la télé communautaire au réseau RDS. Il n’aurait jamais pensé même dans ses rêves les plus fous, qu’il animerait un jour sa propre émission de télé sur un réseau d’envergure, et encore moins qu’il tiendrait un rôle dans des téléséries et des films.

Paul a été persévérant et il a récolté ce qu’il a semé. Le sympathique géant du réseau RDS a essuyé des refus pendant deux ans pour son projet d’émission ‘’Hors Jeu’’ avant qu’il soit finalement accepté. Curieux hasard au même moment, TVA avait aussi retenu son projet, mais il a finalement opté pour RDS. ‘’Je ne me sentais pas prêt à passer au réseau TVA , sincèrement, cela me faisait peur’’, m’avait-il confié à l’époque. Sa ‘’cote’’ d’écoute venait tout-de-suite derrière le hockey du Canadien dans la programmation régulière au réseau RDS. Pas si mal pour quelqu’un dont la destinée semblait être de rester derrière la caméra.

Paul a su bien s’entourer. Suzanne, sa conjointe pendant plus de vingt ans, comédienne de formation, a toujours travaillé dans son équipe. Suzanne était impliquée dans toutes les affaires de Paul. Elle était sa recherchiste dans l’émission ‘’Hors Jeu’’, et sa choriste dans son band.  Le succès ne vient jamais tout seul. Paul ne comptait pas ses heures pour parvenir à ses fins, c’était un passionné. Je me souviens l’avoir rejoint dans son véhicule pour une entrevue, il revenait tout juste de Québec, après avoir réalisé un reportage sur les matchs entre les anciens Canadiens et les anciens Nordiques, tout fier d’avoir mis la main sur le chandail de son idole Guy Lafleur. Il était 22h10 et Paul était en route pour les studios de RDS. ‘’Je vais quitter les studios vers 5h00 demain matin. Je serai à St-Hyacinthe en après midi pour une séance de photos pour le Festival Agricole de St-Hyacinthe dont je suis le porte-parole’’, de me dire Paul, non sans fierté.

Paul reconnaît que c’est l’affaire ‘’Brashear-Tremblay’’ en 1996 à Denver, lors d’un exercice facultatif des Canadiens, qui a été l’élément déclencheur dans sa nouvelle carrière. Rappelons les faits. Donald Brashear, un dur à cuire, avait fait un doigt d’honneur à Mario Tremblay en quittant précipitamment l’entraînement. Paul Buisson, le seul caméraman sur place, a eu la présence d’esprit de réagir rapidement. Il a croqué sur le vif cette scène qu’on a vue et revue à la télé et dans les journaux à travers le Québec. Au même moment, Réjean Tremblay écrivait la télésérie ‘’Lance et Compte’’, il était à la recherche d’un caméraman pour seconder Patrick Huard à qui on avait donné le rôle de journaliste. ‘’Ça devait être Gildor Roy, mais comme il avait déjà un engagement ailleurs, Réjean Tremblay m’a offert un rôle’. Je suis devenu finalement la nounou des joueurs’. Tout a déboulé par la suite dans la vie de Paul Buisson.

Il avait en haute estime Réjean Tremblay et Julie Snyder

Réjean Tremblay et Julie Snyder, animatrice et productrice, sont deux personnes pour qui il avait énormément de respect dans l’industrie du divertissement. ‘’Réjean a véritablement donné le coup d’envoi à ma carrière. Il a pensé à moi pour plusieurs rôles. J’ai de plus beaucoup appris en travaillant aux côtés de Julie Snyder, comme caméraman. En plus d’être une animatrice extraordinaire, Julie est aussi une femme d’affaires remarquable. Il n’y a pas de place à l’erreur avec elle. Ses débuts au cinéma furent aussi des moments privilégiés. ‘’Pour ma toute première scène, je me suis retrouvé avec Rémi Girard, Dorothée Berryman, Patrick Huard, de quoi donner des frissons’’, de me confier Paul.

J’avais pris un temps d’arrêt pour mes deux premières saisons à la télé avant de relancer le band profitant, je dois l’admettre, d’une certaine célébrité. Nous avons participé à une trentaine de festivals, des tournois de golf et plusieurs conventions. Nous chantons du vieux disco et du blues. En spectacle, j’apporte toujours ma réplique de la Coupe Stanley’’, un cadeau de sa blonde Suzanne, c’était une fierté pour lui son band. Il rêvait de lancer un premier album, ce fut le cas chez Boisvert Pontiac de Blainville, mais sans lui, j’étais présent au lancement, ce fut d’une tristesse inouie. Paul est décédé le 19 avril 2005, des suites d’une erreur médicale à l’hôpital St-Eustache, laissant un grand vide derrière lui.

Un être d’exception

Paul Buisson aura marqué ma vie comme celle de plusieurs. Il était d’une simplicité désarmante, d’une grande générosité. Déjà 14 ans qu’il nous a quitté pour un monde soit disant meilleur. Je suis un des derniers dans le monde des communications à l’avoir vue vivant. Deux jours avant son décès j’avais assisté au spectacle de son groupe au Manoir de St-Sauveur, j’avais pour mandat de signer des ententes pour son groupe ‘’Hors Jeu’’. Nous avions aussi lancé ‘’Le tournoi de billard des Célébrités’’ au profit de sa fondation. Plusieurs personnalités ont pris part à cet événement au fil des ans dont notamment: Mario Lirette, François Jean et les BB ( un groupe pour lequel Paul avait beaucoup de respect), Chantal Machabée, Emmanuel Auger ( comédien),  Luc Gélinas, André Roy ( un de ses grands amis), Steve Bégin, Paul Piché, etc. Nous avons amassés beaucoup d’argent pour les enfants handicapés. Paul voulait redonner au suivant. Julie Snyder lui avait rendu un vibrant hommage lors d’une de mes émissions à la radio pour souligner les 5 ans de son décès en 2010. Paul était aimé des amateurs de sport, et aussi des athlètes.

Le 19 avril 2005 va rester dans ma mémoire comme une des journées les plus tristes de ma vie. Salut mon Paul, mourir est bien peu de chose quand on continue à vivre dans les coeur des autres. Et toi, tu es toujours très présent dans mes pensées.

Partagez par courriel