//Pour le Canadien, le début d’un temps nouveau

Pour le Canadien, le début d’un temps nouveau

Michel Bureau
Le Canadien aura une formation plus francophone cette année avec l’ajout de plusieurs Québécois ( le premier ministre François Legault a été entendu…).

Jonathan Drouin ne sera plus seul pour répondre aux questions des journalistes, ce qui devrait lui permettre de mieux performer, il aura moins de pression sur les épaules. Mais il ne faudrait pas croire que du jour au lendemain, il va aller dans les coins de patinoire, là où ça fait mal, se positionner devant le filet adverse. Ce n’est pas son style. Marc Bergevin a payé Drouin (5 millions $ par année) comme s’il était une super vedette, un compteur d’une trentaine de buts par année. Or, ce n’est pas le cas, Drouin totalise une quarantaine de buts dans la LNH en quatre ans. Rien pour écrire à sa mère. Il devrait connaître une bonne saison avec Josh Anderson et le nouveau venu Christian Dvorak. Drouin a coûté cher aux Canadiens non seulement d’un point de vue monétaire, mais aussi physiquement. Le Canadien a donné un des meilleurs défenseurs dans la LNH pour obtenir ses services en Sergachev, gagnant de deux Coupes Stanley. Une vingtaine de buts cette saison pour Drouin serait très satisfaisant. En espérant qu’il puisse faire la distance sans embûches.

Le Canadien a surpris tout le monde l’an dernier, fait rêver ses partisans en se rendant jusqu’en finale de la Coupe Stanley. Ce sera très difficile de répéter l’exploit, l’absence du capitaine et défenseur Shea Weber va peser lourd dans la balance. En somme, cette perte énorme pour le Canadien fera encore plus mal que celle de Carey Price. Au fil des ans, et depuis le début de sa carrière, Price nous a habitués à manquer plusieurs matchs dans le courant d’une saison, blessure au haut du corps, au bas du corps, etc. Dans le cas du capitaine, c’est une autre histoire, il a joué blessé, c’est un guerrier. C’est le temps de glace de Weber qui sera difficile à combler. Le capitaine pouvait jouer jusqu’à 25 minutes par match, c’est aussi un leader dans le vestiaire, très intimidant pour l’adversaire. David Savard malgré son bon vouloir, joue en moyenne 15 minutes par match. C’est donc en comité que le Canadien peut pallier la perte de Shea Weber avec Petry (le meneur), Edmundson, Romanov, Chiarot, et cie. L’an dernier, c’est Jake Allen qui a permis aux Canadiens d’entrer dans les séries par la porte d’en arrière, pourra-t-il répéter l’exploit ? L’absence de Corey Perry (Le Canadien aurait dû lui donner un contrat d’un an) va peser lourd dans le vestiaire. Cependant, le Canadien ne devrait pas ressentir les départs de Danault (Dvorak va combler son départ), de Jesperi Kotkaniemi et Tomas Tatar. 

Ce serait une erreur de croire que le Canadien va se rendre de nouveau en finale de la Coupe Stanley, il y a trop d’impondérables. Premièrement, ce sera un marathon ( 82 matchs), et non pas une courte saison, deuxièmement l’absence de Weber et jusqu’à un certain point de Carey Price, troisièmement, le retour du tricolore dans une division très compétitive dans l’Est (Atlantique) avec le Lightning, les Panthers, les Maple Leafs de Toronto, et les Bruins de Boston notamment. Dans cette division, ce sera une lutte à trois entre les Panthers, les Leafs et, bien sûr, les gagnants de la Coupe Stanley le Lightning de Tampa Bay. Je mise sur les Panthers dans cette division. Au mieux, le Canadien pourrait devancer les Bruins.

Mais l’avenir s’annonce tout de même prometteur chez le Canadien avec les Suzuki, Caufield,Romanov (si on peut le laisser jouer), Anderson, Toffoli, et cie. D’autre part, je doute fort que Marc Bergevin (il a quand même fait du bon travail au cours des dernières années) revienne l’an prochain comme DG du Canadien. Je persiste et je signe Patrick Roy, qui a le CH tatoué sur le coeur, est l’homme tout désigné pour remplacer Bergevin. Ce sera lui qui va conduire le Canadien aux grands honneurs, et redonner une fierté sur une longue période à cette formation.

NB: À ne pas manquer à compter de cette semaine LE BUREAU DES SPORTS dans le cadre du show SANS LIMITES avec Benoît Bélanger sur les ondes de CKVL FM 100.1, les matins du lundi au vendredi à 7h45 am.

Tunisie Histoire Sahara
Partagez par courriel