//L’Impact, fin de saison satisfaisante

L’Impact, fin de saison satisfaisante

Sajed Mohamad
Le dimanche 8 novembre, l’Impact de Montréal a su prendre l’avantage sur son adversaire DC United, à la suite des mots encourageants de l’entraîneur Thierry Henry.

Il est vrai qu’un joueur donne tout sur le terrain, mais derrière chaque grand joueur se cache un entraîneur qui a su lui donner de bons mots dans le vestiaire. En effet, seuls les membres du personnel savent ce que l’équipe subit dans les coulisses, mais l’essentiel est qu’ils en ressortent le cœur battant haut et fort, prêt à pousser au-delà des limites. Les mots forts et puissants de l’entraîneur M. Henry, autrefois grand joueur international, dans le vestiaire, ont su remonter le moral aux joueurs montréalais qui avaient le moral au plus bas, suite à la saison qui se présente désastreuse, compte tenu de l’actualité difficile dans laquelle ils sont pris. Les joueurs n’ont même pas la chance d’avoir un terrain qui leur est familier, ils voyagent sans cesse et le tout se reflète dans les résultats. Mais, l’entraîneur a su prononcer un discours encourageant, en rappelant l’importance, outre les tactiques, outre le travail dur et les entraînements, de se focaliser uniquement sur le match, tout en oubliant le classement et les autres. Il rappelle l’importance de débarquer avec du désir, l’importance de se pousser à agir, mais surtout, le désir et rien d’autre. Un seul match, qu’il qualifie de guerre. Il faut savoir avoir du courage, de la foi, après toute la souffrance et les difficultés que l’équipe a subies, le tout se joue en un seul match. Il encourage ses joueurs à avoir du cœur en jouant. Ces mots ont su atteindre le cœur et l’esprit des joueurs, qui se sont imposés sur leur adversaire après un combat dur et éprouvant qu’ils ont, en plus, dû mener en infériorité numérique.

L’équipe de Montréal a encaissé le premier but à la neuvième minute, suite à une tête mortelle de Donovan des DC United, après une lourde pression de la puissante offensive des Américains. Suite au but qui semble avoir réveillé l’équipe, ils ont inversé la donne, et ont commencé à rendre la monnaie. Pression qui se montre payante, Bojan marque à la 13e minute. Ils n’arrêtent pas la pression offensive, les deux côtés se montrent sans pitié. Les tirs se multiplient sans aucune chance, le ballon ne rentre pas. À la 33e minute, les Montréalais encaissent un autre ballon aérien, finition par la tête de la part de Kamara des United. Les deux gardiens, malgré les buts encaissés, ont su se montrer efficaces dans des offensives qui, à première vue, semblaient décisives, parfois sauvés par leur défense ou même leurs poteaux. L’Impact égalise à la 74e minute avec une magnifique tête de Wanyama, en pleine lucarne. L’impact scelle le match avec un but décisif à la 88e minute, dont l’auteur est Quioto. Le match s’est révélé difficile, il y a eu beaucoup de fautes dangereuses, et de blessures (partielles ou puissantes) ce qui pousse l’arbitre, lors du temps additionnel de la deuxième mi-temps, à donner un carton jaune à Samuel Piette, milieu de l’Impact. Puis, grâce à la technologie de la VAR, il révise sa décision et le carton est décisif : il sort le carton rouge et exclu le joueur en question. Les joueurs devront donc se donner à fond pour compenser l’absence du joueur lors du prochain match. Mais le sifflet final de l’arbitre conclue la rencontre victoire des Montréalais !

Le vendredi 20 novembre, les bleus et noirs n’ont pas su conclure la première saison de très belle façon, ils ont été gravement dominés par le New England. Ils ont perdu le match 2-1, suite à une dangereuse domination. Cette domination s’est reflétée dans les statistiques ; les tirs de 25 pour New England et de 9 pour les Montréalais ; la possession du ballon de 66 % pour New England et 34 % pour l’Impact. Malgré tout, il reste encore de l’espoir, le prochain match, encore à déterminer, se jouera possiblement le 16 décembre 2020 contre Olympia, à l’occasion du match retour du quart de final de la ligue des champions de la CONCACAF. Allez l’Impact !

Photo principale : Thierry Henry, entraîneur de l’Impact de Montréal

Carnaval des couleurs 3e édition

Étudiant en littératures de langue française, passionné de soccer, des arts, théâtre, cinéma, musique et jeux vidéo.

Partagez par courriel