//Vladimir Guerrero Jr, tel père, tel fils

Vladimir Guerrero Jr, tel père, tel fils

Michel Bureau
À 22 ans, il domine son sport comme très peu d’athlètes sont parvenus à le faire à son âge. Vladimir Guerrero Jr des Blue Jays de Toronto est tout simplement extraordinaire.

Vladimir Jr domine dans la ligue Américaine de baseball pour les points produits, deuxième pour les circuits, il a terminé premier dans l’américaine au chapitre des votes pour le match annuel des étoiles, et mérité le bâton d’argent comme joueur par excellence de la classique des étoiles dans le baseball majeur. Natif de Montréal, le fils de Vladimir Guerrero, assurément un des plus grands joueurs dans l’histoire des Expos de Montréal, a pris sa carrière en main perdu une soixantaine de livres, il s’est présenté en grande forme au camp d’entraînement avec comme objectif de devenir un des meilleurs joueurs des Blue Jays. À l’image de son père, Vladimir Jr a les deux pieds sur terre, et surtout il fait l’unanimité dans le vestiaire. Les Blue Jays peuvent aspirer aux grands honneurs avec des joueurs comme lui, Bichette, Siemen, Hernandez, Springer, et cie. En somme, les Blue Jays ne sont qu’à deux bons lanceurs d’aspirer aux grands honneurs.

La pomme ne tombe jamais loin de l’arbre, Vladimir Jr est différent de son illustre paternel qui était un voltigeur exceptionnel doté d’un bras puissant, un des rares joueurs que j’ai vu à l’oeuvre capable de frapper une balle quasi au sol à des distances incroyables. Vladimir Jr est un joueur d’avant champ, les Blue Jays l’utilisent surtout au premier but, mais il peut également tirer son épingle du jeu au troisième but. Vladimir Jr est aussi plus discipliné que son père au marbre, et il a autant de puissance. Et je doute fort qu’un jour il ait recours à des substances interdites, ce n’est pas dans l’ADN de la famille Guerrero. Son oncle Wilton Guerrero a aussi joué pour les Expos.

Le 27 des Blue Jays (le même numéro que portait son père) est bien entouré. Vlad Jr s’amuse sur un terrain de baseball, ce n’est pas une corvée pour lui. Déjà, il a battu des records datant d’une centaine d’années dans le baseball majeur, et il en est à ses débuts. À ne pas en douter Vladimir Jr va rejoindre son père au temple de la renommée du baseball un jour. Et ce qui ne gâte rien, Vladimir Jr est de commerce agréable. Il avait à peine quatre ans lorsqu’il a pris part au match père-fils des Expos au stade Olympique, et déjà il montrait de belles habiletés. Il pourrait devenir le tout premier joueur natif de Montréal à être intronisé au Temple de la renommée du baseball ! Un athlète d’exception, il va sans dire.

Las OlasLe Pois Penché
Partagez par courriel