//MosaïCulture à Gatineau

MosaïCulture à Gatineau

Alain Clavet

Alain Clavet, LaMetropole.Com

C’est connu, la région de Gatineau-Ottawa offre la rencontre exceptionnelle, d’une nature belle et baignée des rivières des Outaouais, du Lièvre et de la Petite Nation, entourée des Basses-Laurentides, et des cultures francophone et anglophone, assises du Canada. Le Parc Jacques-Cartier, à Gatineau, offre une vue imprenable sur la Rivière des Outaouais, des Chûtes Rideau et, tout près, de la maison du Premier Ministre du Canada.  C’est sur ce site beau site naturel que la Commission de la capitale nationale a érigé de magnifiques sculptures composées de plantes et de fleurs.  La MosaïCulture de Gatineau, jusqu’au 15 octobre 2018, permet de se promener d’une oeuvre à l’autre tantôt poétique, tantôt évocatrice de la culture amérindienne, ou de faits historiques.

« Venez admirer 45 oeuvres gigantesques célébrant la nature dans toute sa splendeur. Soyez témoin de cette exposition éphémère comptant plus de 5,5 millions de plantes, un véritable hommage au travail magistral qu’exige l’Art de la Mosaïculture et un admirable témoignage de l’excellence de ses magiciens créateurs de renommée internationale. » (Extrait du site Web.)

Ne manquer pas d’admirer La locomotive CPR 374, La rose du Petit Prince, Le pêcheur de homards, Trois navires venus de France, Le chercheur d’or, La bénédiction des dragons de bon augure, L’homme qui plantait des arbres et La Terre mère – la légende d’Aataentsic.  L’expression l’art floral prend ici tout son sens! Les créateurs de ces sculptures vertes sont de véritables artistes et nous ressentons, à la vue de leurs oeuvres, le profond respect de la nature qui fonde leurs oeuvres.

Profitez donc de la belle saison qui se prolonge pour visiter MosaïCulture à Gatineau.  Une activité rafraîchissante et inspirante pour toute la famille.

MosaïCulture à Gatineau

http://lametropole.com/

Dans le contexte d'une carrière au gouvernement du Canada dans les secteurs de la francophonie, des langues officielles et de la culture, j'ai eu l'occasion de donner des conférences à l'UNESCO et l'Internet Society à Washington, à Paris et au Japon. Mes études m'ont aussi permis d'obtenir des maîtrises en administration publique et en histoire canadienne.

Partagez par courriel