//Auberge des Îles, Saint-Gédéon: bientôt, l’une des premières au Québec dotée d’une piscine semi-olympique !

Auberge des Îles, Saint-Gédéon: bientôt, l’une des premières au Québec dotée d’une piscine semi-olympique !

Bernard Gauthier
Ce n’est pas rien. À peine deux ans après l’acquisition de l’Auberge des Îles à Saint-Gédéon au Lac-Saint-Jean, le propriétaire Éric Larouche voit grand.

Depuis janvier, les travaux sont en cours pour y aménager une piscine semi-olympique, une salle de jeux interactive, une salle d’entraînement et un spa. Coût total des investissements : 1,4 M$. Ottawa contribue financièrement à la hauteur de 500,000 $ et Québec en fait tout autant en y versant un prêt équivalent. Pour sa part, la Corporation d’innovation et développement Alma – Lac-Saint-Jean-Est (CIDAL) consacre une somme de 100,000 $ au projet de développement. L’inauguration de ces nouveaux lieux d’activités aura lieu bientôt.

« Nous voulons faire de l’endroit un repère idéal pour les familles, les couples et les sportifs. Les gens pourront venir faire des retraites sportives à n’importe quelle période de l’année puisque nos installations sont intérieures. Si tout se déroule bien, les travaux extérieurs seront terminés avant le début de la haute saison. Toutefois s’il y a des retards, nous reprendrons les activités l’automne prochain pour ne pas déranger notre clientèle, » explique Éric Larouche, propriétaire de l’Auberge des Îles.

Crédit: Bernard Gauthier
Crédit: Bernard Gauthier

Fait à noter, déjà une trentaine de chambres et les aires communes ont été rafraîchies. Le projet prévoit également la construction de 40 condos supplémentaires.

Crédit: Bernard Gauthier
Crédit: Auberge des Îles

 En été, les touristes peuvent se rendre sur l’une des nombreuses îles du Lac-Saint-Jean face à l’établissement, que ce soit en kayak ou en pédalo. On peut louer sur demande. La piste cyclable de la Véloroute des bleuets et des sentiers de motoneige passent sur le terrain de l’auberge. Deux baignoires à remous sont toujours à la disposition des visiteurs à l’extérieur.

« Enfin, les gens pourront arrêter de se fier à la météo lorsqu’ils choisissent leur destination de vacances. L’été, il y a la plage, les activités nautiques, le golf. L’hiver, les gens font de la raquette, de la motoneige. Mais maintenant, il y aura une option intérieure. Beau temps mauvais temps, les gens pourront s’amuser 12 mois par année chez nous », affirme Éric Larouche.

Crédit: Auberge des Îles

Mon séjour à l’Auberge des Îles m’a permis d’apprécier l’accueil très chaleureux de tout le personnel : de la réception au personnel de la salle à manger et à l’entretien. C’est un point qui mérite d’être souligné. Pourquoi ? Parce que l’établissement se distingue de ses concurrents et donne le goût aux clients de revenir plus d’une fois.

Crédit: Bernard Gauthier

Depuis mon balcon, j’avais une superbe vue sur le Lac-Saint-Jean. La position géographique de l’auberge permet d’assister au lever du soleil jusqu’à son coucher. Tout simplement extraordinaire. Les chambres sont modernes et répondent au goût du jour. Quant à la salle à manger, l’accent de la table d’hôte vise à favoriser les producteurs régionaux. Le menu est varié et il en est de même pour la carte des vins. Il y en a pour tous les prix. Les fins palais apprécieront leur assiette, j’en suis sûr.

Après avoir discuté avec plusieurs personnes au Lac-Saint-Jean, l’Auberge des Îles à Saint-Gédéon, près d’Alma, est considérée comme l’établissement de choix non seulement pour une escapade, mais aussi pour la tenue de congrès, de mariages et de vacances. Après trois jours, je peux vous avouer que je me sentais presque chez moi !   Photo principale : Maquette. Crédit: Auberge des Îles

Prochaine chronique à suivre: Zoo sauvage de Saint-Félicien.

Auberge des Îles 

Hôtel Chicoutimi   

Journaliste en radio, télévision et dans plusieurs médias écrits depuis plus de 35 ans, Bernard Gauthier a été rédacteur en chef émérite au Magazine Circuit Industriel (MCI) après avoir occupé les fonctions de rédacteur en chef pendant plus de 10 ans. Chroniqueur touristique à ses heures, il publie un compte-rendu de ses voyages sur le site La Métropole. Bernard Gauthier a parcouru l’Europe, les États-Unis, le Canada, les Caraïbes et quelques pays en Amérique du Sud, au Moyen-Orient, en Afrique du Nord, en Scandinavie, en Russie et en Asie du Sud-Est dont l’Indonésie (Bali), Singapour et le Vietnam.

Partagez par courriel