Le Cambodge, vu par Roussel

Pays moins visité que le Vietnam ou la Thaïlande, le Cambodge est surtout connu pour les temples d’Angkor, qui ont survécu oubliés dans la jungle, pendant des siècles.  Le Cambodge et Siem Reap (la ville voisine des temples), c’est bien plus que cela.

Que fait un Montréalais à Siem Reap en plein Covid ? La version courte est qu’après plus de 35 ans à photographier les stars, les politiciens et autres personnalités historiques, j’ai eu envie de vivre au bord de la mer dans un climat tropical, au Vietnam.  En février 2020, je suis parti pour le Cambodge à la recherche d’extraordinaires photographies des temples d’Angkor vides de la foule habituelle de touristes.  Arrivé au Cambodge, début mars 2020, je ne pouvais imaginer que les frontières du Cambodge fermeraient quelques jours plus tard!

J’espérais que cette situation serait de courte durée, mais j’ai dû signer un bail, obtenir un visa d’un an et un permis de travail.  Circonstances obligent, j’ai décidé de demeurer à Siem Reap. La vie y est agréable : l’anglais permet de communiquer, les gens sont accueillants, la vie reprend dans les hôtels et restaurants et il y aura du travail pour un photographe.

Voici, dans cette première chronique, quelques-unes de mes photos prises depuis la réouverture de la ville de Siem Reap.

 » Stewart on 26 « 

Photo principale : Pierre Roussel, photographe

Le PluvierLas Olas

Pierre Roussel

Photographe. Roussel Fine Art Photo.