//Zoo sauvage de Saint-Félicien : 2 nouveautés cette année

Zoo sauvage de Saint-Félicien : 2 nouveautés cette année

Bernard Gauthier

Une tournée au Lac-Saint-Jean impose une visite au Zoo sauvage de Saint-Félicien. C’est un incontournable. Encore cette année, les visiteurs pourront rencontrer deux petits oursons blancs nés de deux mères différentes. C’est un événement unique au Canada puisqu’il s’agit de naissances en captivité.

Crédit : le Zoo de Saint-Félicien

Autre nouveauté : l’arrivée de deux pandas roux ou arboricoles, originaires d’Asie. Malheureusement au moment de notre passage, l’habitat de 1 500 mètres carrés n’était pas tout à fait complété. L’ouverture devait avoir lieu le lendemain.

Crédit : Zoo Saint-Félicien

Les deux pandas roux, un mâle et une femelle, se nourrissent de bambou et adorent grimper dans les arbres à l’instar du panda noir et blanc. Il s’agit d’une espèce en voie de disparition, qui devrait susciter la curiosité de tous les visiteurs cet été en raison de leurs magnifiques couleurs orangées, noires et blanches.

Crédit : Zoo Saint-Félicien

Crédit : Zoo Saint-Félicien

Pour bien apprécier cet immense parc naturel de près de 500 hectares sur lequel reposent un millier d’animaux, prévoyez la journée entière. En empruntant un petit train qui traverse le Parc des sentiers de la nature, jeunes et moins jeunes découvriront des caribous, loups gris, orignaux, ours noirs, wapitis, bœufs musqués et j’en passe. Il s’agit d’un trajet de 7 kilomètres, dont la durée est d’une heure.

Crédit : Bernard Gauthier

Lors de ma visite, j’ai eu le privilège d’avoir un guide privé, Yannick Bouchard. Érudit en faune boréale, il a réponse à tout. J’ai appris beaucoup en sa présence sur les habitudes et comportements de nos amis les animaux dans l’hémisphère nord. Je vous le conseille vivement. C’est le meilleur et vous ne serez pas déçu.

 Crédit : Bernard Gauthier

Crédit : Bernard Gauthier

Crédit : Bernard Gauthier

Crédit : Zoo Saint-Félicien

À présent, prêt pour une marche dans les sentiers pédestres ? Le meilleur temps pour apercevoir les animaux est pendant l’heure des repas. Il suffit de s’informer à l’entrée principale et d’établir ensuite votre horaire en conséquence. C’est alors que vous pourrez voir de très près des tigres de l’Amour, grues, dindons sauvages, ours grizzlis, macaques japonais, carcajous et même des petits animaux de ferme qui font toujours la joie des tout-petits.

Crédit : Zoo Saint-Félicien

Vous voulez assister à une chirurgie d’un mammifère ? C’est possible en vous dirigeant vers la clinique vétérinaire vitrée qui permet l’observation. Encore là, il faut vérifier à l’accueil si des chirurgies sont prévues le jour de votre visite.

Crédit : Zoo Saint-Félicien

Le Zoo sauvage de Saint-Félicien a été fondé en 1960 et compte à ce jour plus de 90 espèces de la Boréalie et des régions froides du monde. Selon le magazine français l’Express, il s’agit de l’un des 10 plus beaux zoos dans le monde. Quant au site TripAdvisor Canada, 70 % des 1 269 Internautes ont attribué une note de 4,5 sur 5 (excellent) et 27 % ont accordé un résultat de 4 sur 5 (très bien).

Zoo sauvage de Saint-Félicien

https://www.youtube.com/watch?v=zfVr8KHvCAY

Journaliste en radio, télévision et dans plusieurs médias écrits depuis plus de 35 ans, Bernard Gauthier a été rédacteur en chef émérite au Magazine Circuit Industriel (MCI) après avoir occupé les fonctions de rédacteur en chef pendant plus de 10 ans. Chroniqueur touristique à ses heures, il publie un compte-rendu de ses voyages sur le site La Métropole. Bernard Gauthier a parcouru l’Europe, les États-Unis, le Canada, les Caraïbes et quelques pays en Amérique du Sud, au Moyen-Orient, en Afrique du Nord, en Scandinavie, en Russie et en Asie du Sud-Est dont l’Indonésie (Bali), Singapour et le Vietnam.

Partagez par courriel