Festival de BD de Montréal

Quand la bande dessinée est en fête, le 13e Festival de BD de Montréal.
Marc Tessier, Alexandre Lafleur. 13e Festival BD de Montréal Marc Tessier, Alexandre Lafleur. 13e Festival BD de Montréal
Marc Tessier, Alexandre Lafleur. 13e Festival BD de Montréal

Quand la bande dessinée est en fête, le 13e Festival de BD de Montréal.

Avant, son arrivée sur la rue Saint-Denis, le Festival de BD de Mointréal était niché au coeur du parc Lafontaine. Comme un petit village gaulois, combien de rencontres avons-nous réalisées. Maintenant installée entre la rue Roy et la rue Gilford, entièrement piétonne, cette célébration amicale ainsi que familiale consacrée aux cases de toutes les couleurs ainsi qu’aux multiples histoires pour grands et petits est devenue un événement incontournable.

Samedi 25 mai 2024, nous sommes donc allés à la rencontre de ces gens talentueux, de la maison d’édition Moelle Graphik qui célébrait 3 nouveautés : La maison regard du tandem Tessier/Lafleur.  

Une œuvre explosive, visionnaire sur le travail de ces deux artistes ou tout un chacun, reconnaîtra le passage du temps, et qui frappera l’imaginaire de bien des jeunes.

Un Bacchus coquin (Marc Tessier et Jean-Pierre Chansignaud) et qui n’a rien à voir avec le dieu du vin, mais plutôt de Dimitrio Mavreas. Un artiste canadien avant-gardiste des années 50 jusqu’aux années 90. Des dessins ou l’érotisme sont bien présents, cumulant à la fois : dessins, photographies, sculptures et créativité débridée. Il fallait oser.

La plus belle prise de la saison de cette maison d’édition fut sans aucun doute, le caricaturiste du journal Le Soleil : André-Phillipe Côté. Une bande dessinée sur l’art, la création avec une jeune artiste métisse AMA qui nous plonge dans le Québec des années 30 jusqu’à aujourd’hui ou presque. Un regard sur une femme, ses combats et le talent brut qui ne demandait qu’à être connu. 

Cache aux trésors et autres rencontres

Presque au coin de la rue Roy niche une librairie que je fréquente depuis plus de trente ans : Débédé. 

Crée par Yvan Plamondon, maintenant heureux retraité, mais toujours actif dans le domaine de la bande dessinée, il a passé la main à un autre passionné, Belge de surcroît : Eric Millan. De haut en bas et pour tous les budgets : du neuf, de l’ancien, des planches originales, des tirages limités et bien d’autres surprises. La continuation est entre de bonnes pattes, nous voilà rassurés.

Pascal Colpron

Et au détour de notre ballade, le sourire de Cédric Loth, père du petit ramoneur et qui cultive la plus belle moustache des bédéistes d’ici : Pascal Colpron. Héros des jeunes avec Mort et déterré.

Et c’est ainsi que se finissait notre périple dont les sentiers sont encore ouverts jusqu’à demain sur la rue Saint-Denis, dans la bienveillante humeur et en famille.

Michel Viau et Jocelyn Bonnier

Moelle Graphik. 13e Festival BD de Montréal

André-Philippe Côté

Cédric Loth

Poésie Trois-RivièreMains Libres

Journaliste depuis 1990, formation en sciences politiques à l’UQAM( relations internationales). Recherchiste, réalisateur et chroniqueur pendant 20 ans à Radio-Canada, au Journal de Montréal pendant 17 ans( jazz, classique et autres). Couverture du Festival de jazz depuis 1990. Collaborateur à Sortiesjazznights depuis 20ans. Auteur des grands noms du jazz en 2000 ( Éditions de l’Homme) et aussi chroniqueur de livres pour le blogue : C’est livre et du bon