//Pierre Marcotte un gars chanceux!

Pierre Marcotte un gars chanceux!

Michel Bureau
Pierre Marcotte a connu beaucoup de succès dans sa carrière comme animateur télé, comme homme d’affaires également.

Il a eu une vie trépidante. Il a toujours eu de bonnes cotes d’écoute notamment avec les émissions Montréal en direct, et surtout Les Tannants à Télé-Métropole à l’époque. « Les fermiers faisaient les foins plus tôt pour écouter les Tannants », raconte Pierre Marcotte encore émerveillé des succès de cette émission lors de notre rencontre à Baie St-Paul. S’en est suivi une tournée, il y a quatre ans, à la grandeur du Québec avec ses complices de toujours Shirley Théroux et Joël Denis. Une tournée d’adieu en somme qui fut un grand succès.

Comme plusieurs, Pierre Marcotte a très hâte que la période de confinement prenne fin. Il craint que cette pandémie affecte tout particulièrement les artistes. «Rien ne sera plus comme avant. Je suis, bien sûr, peiné du sort réservé aux aînés. Cependant, il faut faire avec nous, n’avons pas le choix. Il y a tout de même des côtés positifs. Je regarde beaucoup de documentaire à la télé avec ma conjointe, je vais promener mon chien. On fait un cocktail par zoom chaque dimanche avec des amis, en respectant la distanciation bien sûr. J’ai la chance d’habiter en campagne, alors cela me donne une certaine latitude. Mais je trouve difficile de ne pas pouvoir voir du monde. Si seulement il pouvait faire soleil plus souvent, cela ferait du bien au moral de bien des gens », raconte Pierre Marcotte qui a marqué l’histoire de la télévision au Québec.

Le plus bel homme du Québec

Pierre Marcotte a toujours eu la cote auprès de la gent féminine. Il avait terminé second au concours du plus bel homme au Québec dans les années 60, un concours organisé par Lise Payette. « Je m’étais fait damer le pion par Jean-Pierre Ferland », de mentionner le sympathique animateur. « Jean-Pierre n’en revenait pas lui aussi. Nous étions pâmés de rire. C’est un bon chum Jean-Pierre », souligne Pierre Marcotte qui s’est aussi lié d’amitié avec Roger Giguère, Joël Denis et Paolo Noël. « Ce qui est le plus difficile, c’est de rayer des noms quasi chaque jour dans mon carnet d’adresses. Je me considère chanceux en maudit d’être en bonne forme. Je suis né sous une bonne étoile », affirme Pierre Marcotte.

Un gars chanceux

Il a élu domicile en permanence à St-Iréné dans Charlevoix en bordure du majestueux fleuve Saint-Laurent, lui qui a eu plusieurs bateaux dans sa vie.  «J’ai toujours été bien entouré dans la vie, que ce soit à la télé ou dans mes restaurants » souligne Pierre Marcotte. Il a été propriétaire notamment du fameux restaurant Hélène de Champlain pendant plusieurs années, d’un centre commercial également. Il m’a fait un compliment que je vais garder longtemps en mémoire. « Un bon animateur est un faire valoir, et toi Michel tu as compris cela », confie Pierre Marcotte.

René Angelil voulait acheter la Joconde

Pierre Marcotte a toujours donné l’impression d’être un joyeux luron, il a été le complice de plusieurs coups pendables pendant sa carrière. « Un jour que j’étais à Paris avec un ami, nous avons rencontré René Angelil. Ce dernier qui avait un sens de l’humour très développé nous a demandé d’agir comme garde du corps pour l’accompagner au Louvre à Paris. Il s’était déguisé en shik d’Arabie pour faire une offre d’achat au directeur du Louvre pour acheter la Joconde. Le directeur du Louvre avait beau dire à René qu’il s’agissait d’un trésor national, que ce n’était pas à vendre, René insistait pour l’acheter. Et René de rétorquer au directeur du Louvre, tout est à vendre monsieur. Nous étions pliés en deux en quittant les lieux. Je vais toujours me souvenir de cette journée mémorable avec René », de conclure cette icône de la télé québécoise, qui vie des jours heureux dans son paradis à Charlevoix avec sa charmante conjointe Denyse Plouffe. Et pour tout vous dire mesdames, il a toujours fière allure en décapotable avec la femme de sa vie.

Le Gustave
Partagez par courriel