//Oceana dénonce la pollution du plastique

Oceana dénonce la pollution du plastique

Bernard Gauthier
Dans un rapport dévastateur publié récemment, Oceana révèle qu’Amazon a généré plus de 210 millions de kilogrammes de déchets en emballages plastiques en 2019.

Coussins d’air, papier bulle et autres emballages en plastique sont inclus dans les quelque sept milliards d’emballages livrés par Amazon en 2019. Selon Oceana, tous ces déchets feraient plus de 500 fois le tour de la planète. Le rapport note que l’empreinte plastique d’Amazon est disproportionnée au Canada, générant environ 21,3 millions de kilogrammes de déchets plastiques au pays en 2019 — soit 1,2 fois plus qu’en Inde, et plus que le Japon, le Brésil, l’Espagne et le Mexique réunis. Le géant de la vente en ligne a occupé 48 % du marché canadien du commerce électronique, avec des ventes estimées à plus de 9 milliards de dollars canadiens en 2019.

« Le volume de déchets plastiques générés par cette entreprise est stupéfiant et augmente à un rythme effarant. Notre étude a révélé que les emballages de plastique et les déchets générés par les emballages d’Amazon aboutissent pour la plupart non pas au recyclage, mais à l’enfouissement, à l’incinération ou dans l’environnement, y compris dans nos voies navigables et nos océans, où le plastique peut nuire à la vie marine. Il est grand temps pour Amazon d’écouter ses clients qui, selon des sondages récents, veulent des choix sans plastique, » explique Matt Littlejohn, vice-président principal d’Oceana.  Selon un sondage mené par Oceana auprès de plus de 5 000 clients d’Amazon au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni en 2020, plus de 8 clients sur 10 se disaient préoccupés par la pollution plastique et son impact sur les océans et prêts à recevoir les produits dans d’autres choix d’emballages sans plastique lors des commandes.

Oceana

Photo principale, courtoisie Oceana

Tunisie Histoire Sahara

Journaliste en radio, télévision et dans plusieurs médias écrits depuis plus de 35 ans, Bernard Gauthier a été rédacteur en chef émérite au Magazine Circuit Industriel (MCI) après avoir occupé les fonctions de rédacteur en chef pendant plus de 10 ans. Chroniqueur touristique à ses heures, il publie un compte-rendu de ses voyages sur le site La Métropole. Bernard Gauthier a parcouru l’Europe, les États-Unis, le Canada, les Caraïbes et quelques pays en Amérique du Sud, au Moyen-Orient, en Afrique du Nord, en Scandinavie, en Russie et en Asie du Sud-Est dont l’Indonésie (Bali), Singapour et le Vietnam. En 2020, il a parcouru les Territoires du Nord-Ouest canadien jusqu'à Tuktoyaktuk, dernier village accessible par la route face à l'Océan Arctique.

Partagez par courriel