//Le grand gagnant du Débat des chefs est…
Le débat des chefs

Le grand gagnant du Débat des chefs est…

Alain Clavet
Le premier Débat des chefs a donné lieu à de vifs échanges afin de répondre à des questions directes et concrètes des citoyens.

Cette formule a permis aux chefs de croiser le fer sans filet et face à tout le Québec.  Certains moments charnières ont été particulièrement significatifs.

Philippe Couillard, dans un premier temps, semble se complaire dans un raisonnement où la justice et l’équité sont difficilement en harmonie avec le simple bon sens.  Ainsi, il importe que le Québec accorde aux médecins spécialistes des salaires aussi élevés qu’en Ontario, mais ce constat de caste, dont le Docteur Couillard fait partie, ne s’applique ni aux salaires des enseignants, ni aux taxes et aux impôts et même pas au salaire minimum !  L’augmentation faramineuse du salaire des médecins spécialistes du Québec n’a pourtant aucun impact sur la quantité et la qualité des services des médecins.  Sur cette question, François Legault à parfaitement raison, il faut changer d’urgence le mode de rémunération des médecins.  Les médecins vont dans le sens de leur intérêt individuel, bien évidemment, c’est pourquoi les médecins ne donnent aucun service au téléphone et acceptent le moins possible les « clients » moins rentables.  Payons les médecins en fonction des suivis et du nombre de patients et la situation changera rapidement.  Le pouvoir politique à Québec appartient pourtant à la caste des médecins depuis plusieurs années et, bien sûr, cette caste s’est généreusement servis dans les fonds publics.  Sur cette question Philippe Couillard vit un conflit d’intérêt qui saute aux yeux!

Manon Massé a raison de souligner l’importance des services publics.  Les riches ont accès aux bonnes écoles et aux bons médecins.  Pas besoin de l’État pour eux.  Les services publics sont pour la grande majorité des Québécois qui ont de la difficulté à trouver un médecin de famille, qui attendent 24 heures à l’urgence avec une très douloureuse sciatique, qui n’ont pas trouvé de place pour leur enfant dans une garderie subventionnée, paye 700 $ par mois et se demandent s’ils peuvent se permettre financièrement un deuxième enfant.  Sur cette question François Legault a la bonne approche, il faut que tous les enfants dès 4 ans puissent avoir accès à la pré-maternelle.   Ceci permettrait de favoriser l’égalité des chances pour les enfants venant de milieux culturellement et/ou financièrement pauvres.

Le niveau d’immigration n’a jamais été aussi élevé.  Le Québec a le devoir de gérer cette question afin de bien accueillir et intégrer les immigrants à la société québécoise.  Quand on se compare, on se console, car le Québec réussit très bien comparé à plusieurs autres pays au niveau de l’intégration grâce à la Loi 101.  Le Québec évite les ghettos et les grandes tensions sociales et culturelles.  Préconiser des tests sur les valeurs et/ou sur la langue française trois ans après l’arrivée au Québec n’est pas la bonne approche et entre en contradiction avec l’affirmation des droits individuels des Chartes canadienne et québécoise sur les droits et libertés.  Il est de beaucoup préférable de bien utiliser les critères pour un choix judicieux des immigrants et ce, en collaboration avec le gouvernement du Canada, dans le contexte de ce pouvoir partagé. La nation québécoise est constituée de tous ses résidents.   Le Québec est un État de droit couronné d’une Charte des droits et libertés.  L’affirmation nationale passe par la qualité et l’accès aux études supérieures et au renforcement des solidarités sociales.  Une proportion importante de la population du Québec a plus de 65 ans et la majorité des personnes âgées sont pauvres. La fierté nationale devrait d’abord s’exprimer par le respect de nos aînés qui ont bâti le Québec, comme l’a si bien dit François Legault.

Conclusion

Les Québécois sont conscients de l’importance de l’État au Québec.  Les Québécois francophones luttent pour garder une langue française vivante et de qualité dans un contexte où les produits culturels en ligne de langue anglaise sont de plus en plus envahissants.  La Révolution tranquille doit se poursuivre notamment par davantage de compétence en économie, l’excellence de nos universités et la solidarité sociale.  L’État doit, par des mesures simples et concrètes, favoriser l’égalité des chances et la mobilité sociale.  Jean-François Lisée ne peut prôner sérieusement que le Grand soir de l’indépendance règlera tous les problèmes comme par magie.  Le Québec est souverain en éducation et en santé et, le moins que l’on puisse dire, nous avons beaucoup de travail pour assumer parfaitement ces pouvoirs souverains! Le grand gagnant du Débat des chefs est … la démocratie.

Le grand gagnant du Débat des chefs est … 

Alain Clavet, Rédacteur en chef, LaMetropole.Com

Dans le contexte d'une carrière au gouvernement du Canada dans les secteurs de la francophonie, des langues officielles et de la culture, j'ai eu l'occasion de donner des conférences à l'UNESCO et l'Internet Society à Washington, à Paris et au Japon. Mes études m'ont aussi permis d'obtenir des maîtrises en administration publique et en histoire canadienne.

Partagez par courriel