//Entrevue avec Franck Bijon, Président des Crus Bourgeois du Médoc

Entrevue avec Franck Bijon, Président des Crus Bourgeois du Médoc

Roger Huet
J’ai rencontré M. Franck Bijon, Président des Crus Bourgeois du Médoc, lors de son dernier passage à Montréal. Il m’a accordé cette entrevue.

RH. – Vous êtes, Monsieur Bijon, le nouveau Président des Crus Bourgeois du Médoc, la plus prestigieuse organisation professionnelle vouée à la qualité des vins en France. Voulez-vous nous décrire les objectifs de cette institution?

FRANCK BIJON. – L’Alliance des Crus Bourgeois du Médoc est un syndicat ayant pour vocation la défense de la mention traditionnelle « Cru Bourgeois », la mise en place d’un Classement pour ses crus adhérents et la promotion de cette famille de crus sur les différents marchés.

RH. – Quelles sont les origines des Crus Bourgeois du Médoc?

FRANCK BIJON. – Il y a plusieurs siècles, lorsque le bourg de Bordeaux était sous domination anglaise, les marchands étaient exonérés de charges sur la vente locale ainsi qu’à l’export de vins issus de leurs vignes. Ce privilège assurera leur fortune, permettant à ces «bourgeois » d’acquérir dès le XVe siècle les meilleures parcelles du Médoc, rapidement dénommées « Crus des Bourgeois ».

RH. – Comment l’institution s’est affermie et comment a-t-elle évoluée jusqu’à aujourd’hui?

FRANCK BIJON. – L’histoire a démontré la force de la famille des Crus Bourgeois du Médoc, qui a résisté aux années tout en se réinventant et en s’adaptant. Au-delà de sa mission institutionnelle, le syndicat a développé de plus en plus d’actions terrain afin de partir à la rencontre des  professionnels et des consommateurs, en France et à l’étranger. Nous avons aussi beaucoup développé notre communication digitale, qui nous permet d’être présents et visibles dans le monde entier.

RH. – Quelle est la surface de production du Médoc, couverte par les Crus Bourgeois?

FRANCK BIJON. – Les Crus Bourgeois du Médoc représentent environ 27,5% de la surface de production totale du Médoc. (Moyenne réalisée sur les 10 derniers millésimes), soit environ 4400 hectares.

RH. –  En nombre de bouteilles quelle est la production moyenne de Crus Bourgeois et son pourcentage dans la production totale du Médoc?

FRANCK BIJON. – Les Crus Bourgeois du Médoc produisent en moyenne 28 millions de bouteilles à chaque millésime équivalant à 31% de la production du Médoc.

RH. – Qui peut fait partie des Crus Bourgeois? Est-ce que ce sont les propriétaires des vignobles, les domaines ou les vins?

FRANCK BIJON. –  Tout cru habilité à produire du vin rouge dans l’une des huit AOC suivantes peut faire partie des Crus Bourgeois du Médoc : Médoc, Haut-Médoc, Listrac-Médoc, Moulis-en-Médoc, Margaux, Saint-Julien, Pauillac et Saint-Estèphe.

RH. – Comment devient-on Cru Bourgeois? Est-ce que c’est le vigneron qui présente la candidature de ses vins aux différentes catégories du Cru Bourgeois du Médoc ou est-ce par invitation?

FRANCK BIJON. – S’il remplit le critère précédemment cité, le vigneron peut présenter la candidature de sa propriété au Classement des Crus Bourgeois du Médoc. Chaque vigneron est libre de se présenter au classement.

RH. – Il y a un classement des Crus Bourgeois du Médoc. Quels sont les grands principes qui le guident?

FRANCK BIJON. – Le Classement 2020 des Crus Bourgeois du Médoc repose sur 5 piliers :

La qualité du vin garantie par un comité de dégustateurs œuvrant à l’aveugle.
L’obligation d’une viticulture durable et écoresponsable.
Des contrôles organoleptiques réguliers durant la période de classement.
Des critères complémentaires étudiés dans le cadre des crus candidats aux mentions complémentaires. « Cru Bourgeois Supérieur » ou « Cru Bourgeois Exceptionnel ».
Un sticker de traçabilité et d’authentification apposé sur chaque bouteille.

RH. – Le classement a été longtemps annuel, il est quinquennal depuis 2018, quels sont ses avantages?

FRANCK BIJON. – Le classement des crus Bourgeois du Médoc renouvelable tous les 5 ans permet dans un premier temps à la distribution et aux consommateurs d’avoir une meilleure visibilité par plus de stabilité sur l’ensemble des crus concernés par le classement. La hiérarchisation des crus apporte également une meilleure lisibilité étant donné l’importance de la famille.

Cela permet également à chaque propriété d’établir une stratégie pluriannuelle, adaptée à ses capacités et toujours en recherchant l’amélioration permanente de la qualité et des autres points de notre cahier des charges.

RH. – Combien de Crus Bourgeois du Médoc il y a dans le Classement 2020 et comment se distribuent-ils par appellation?

FRANCK BIJON. – Le Classement 2020 regroupe 249 Châteaux, répartis comme suit :

Médoc : 115
Haut-Médoc : 88
Listrac-Médoc : 14
Moulis-en-Médoc : 8
Margaux : 8
Pauillac : 1
Saint-Estèphe : 15

RH. – Revenons aux trois catégories de vins dans les Crus Bourgeois Du Médoc car leurs différences sont importantes?

FRANCK BIJON. – La porte d’entrée au classement est la dégustation à l’aveugle de 5 millésimes. Plus vous candidatez à un niveau élevé du classement, plus la note à obtenir est élevée. Si vous n’atteignez pas le nombre de points suffisant à la dégustation, vous ne pouvez pas aller plus loin.  Ensuite, les candidats aux mentions complémentaires « Supérieur » et « Exceptionnel » doivent rédiger un dossier pour présenter l’itinéraire technique, la promotion et la communication de la propriété. Ces deux grands thèmes sont évalués par des experts grâce au dossier et à une visite de vérification sur site.

Enfin, chaque propriété doit fournir la preuve d’un engagement environnemental. Les propriétés classées Crus Bourgeois doivent être inscrites dans une démarche de certification environnementale de niveau 2, les propriétés classées Crus Bourgeois Supérieurs ou Crus Bourgeois Exceptionnels doivent fournir la preuve d’une certification de niveau 2.

RH. – L’établissement du classement des Crus Bourgeois Du Médoc semble être très sérieux et rassurant pour les candidats.

FRANCK BIJON. – De nombreuses années de travail ont permis de voir naître ce classement et d’avoir un projet le plus abouti possible. Il est encadré par un organisme indépendant – QB Vérification, qui vise à garantir l’objectivité et l’indépendance des résultats. De plus, le recrutement de dégustateurs et experts indépendants, et dont l’absence de lien avec les propriétés est vérifiée, permet une évaluation intègre des candidats.

RH. –  Depuis 2010 vous avez une garantie de qualité qui figure sur chaque bouteille de Cru Bourgeois du Médoc.

FRANCK BIJON. – Entre 2010 et 2019 et en attendant de retrouver un classement, nous avions mis en place une démarche de qualité annuelle qui permettait d’identifier chaque année une sélection de Cru Bourgeois. Seule la qualité du vin était évaluée. Ce système ne pouvait être pérenne d’où la volonté de travailler sur un classement intégrant des critères supplémentaires. Depuis le millésime 2008, un système de sécurité et d’authentification est obligatoire sur chaque bouteille de Cru Bourgeois du Médoc. Ce système a évolué avec le millésime 2010 et l’apparition du Sticker Cru Bourgeois. Doté de différents niveaux de sécurité, le sticker est aussi un moyen efficace de lutte contre la falsification. L’origine des bouteilles est garantie et une traçabilité est établie depuis l’exploitation jusqu’au point de vente. Maintenu avec le classement, c’est ce qui permet aujourd’hui au consommateur d’être sûr d’avoir une bouteille de Cru Bourgeois entre les mains, à la qualité vérifiée.

RH. – Quelle est la différence entre la classification de Crus Bourgeois du Médoc et d’autres classifications de vins du Médoc?

FRANCK BIJON. – Le cahier des charges du classement des Crus Bourgeois est très complet et repose sur plusieurs critères :

La dégustation, qui est une porte d’entrée au classement. Sans une note suffisante pour tel ou tel niveau, les niveaux d’exigence variant selon le niveau de candidature, un cru ne peut poursuivre sa candidature,
Le critère environnemental, imposé à tous les niveaux du classement.
Et enfin, pour les mentions Cru Bourgeois Supérieur et Cru Bourgeois Exceptionnels, l’évaluation de l’itinéraire technique et de la stratégie de promotion et de communication.

Cette complémentarité des thèmes, additionnée à la remise en cause à chaque période quinquennale, le rend inédit.

RH. – Concrètement, en rapport qualité-prix, comment définiriez-vous un vin classé Cru Bourgeois du Médoc face à d’autres classifications?

FRANCK BIJON. – Un Cru Bourgeois du Médoc, sur un millésime jeune, présente un prix de vente moyen allant de 10 à 25 euros (prix consommateur). Les niveaux de qualité atteints et garantis par ce classement font que les crus bourgeois du Médoc offrent aujourd’hui l’un des meilleurs rapport qualité-prix du marché. Nous sommes tout à fait complémentaires des autres classifications, c’est ce qui fait la richesse de notre territoire !