Alain Bonnamie, coeur de lion. Le Bureau des sports

Alain Bonnamie, cœur de lion. Le Bureau des sports. Par Michel Bureau
Alain Bonnamie a été le tout premier boxeur à vaincre, Dave Hilton, roi incontesté dans sa catégorie dans les années 80.  Alain Bonnamie livre aujourd’hui le combat de sa vie contre la maladie de Parkinson à l’âge de 58 ans.

Toujours actif, malgré tout, il ne s’apitoie pas sur son sort, et dirige toujours de main de maître son école de karaté au centre-ville de Montréal. En entrevue avec Benoît Bélanger à CKVL 100,1 FM et votre humble serviteur, Alain a parlé de sa maladie, des grands moments dans sa carrière, des épreuves qu’il a affrontées à l’extérieur du ring, comme le décès de son frère à l’approche d’un combat contre Stéphane Ouellet, combat qu’il a perdu. « La force du mental c’est la clé dans la vie d’un athlète. J’ai eu beaucoup de difficulté à me concentrer dans ma préparation ». Le décès subit de son compagnon d’armes, Raynald Lamarre, a également été une épreuve difficile à traverser. “Nous avons grandi ensemble, la même passion pour les sports de combat. À l’entraînement, nous pouvions nous taper dessus sans retenue, et pourtant nous étions les meilleurs amis sur terre”, de raconter Alain, un des rares athlètes qui a fait carrière à la boxe comme en kick-boxing.

En carrière, il a cumulé une fiche de 21-9-2 à la boxe, et de 22-4-3 en kick-boxing. Il a grandement contribué à promouvoir les sports de combat au Québec, un digne ambassadeur du noble art comme les Éric Lucas, Lucian Bute, Sébastien Bouchard, et Sébastien Gauthier, des athlètes d’exception, dans un sport qui n’a pas toujours eu bonne presse. Alain, père de trois garçons dont il est très fier, vient de lancer sa biographie “Ma vie est un combat”, aux Éditions Sylvain Harvey avec la complicité de Luc Bertrand disponible dans toutes les bonnes librairies au Québec. Pour plusieurs, je m’inclus, Alain Bonnamie est une source d’inspiration !

JGAMains Libres

Michel Bureau

Le Bureau des Sports