Trois femmes maquillées avec un crâne en sucre posent pour une photo lors de la Journée des Morts.

Time Out, Journée des Morts

Time Out Market Montréal, Journée des Morts.  Par Martine Ousset et Alain Clavet
Le 2 novembre 2023, passez par le marché Time Out Market Montréal et célébrez la fameuse Journée des Morts (Día de Los Muertos)! Attendez-vous à des rythmes de DJ Truwayz, à des cocktails spéciaux, à des performances de mariachis envoûtants et à un spectacle exclusif de Mamselle Ruiz et de son talentueux groupe et de ses danseurs.
Día de Los Muertos
Le Día de Los Muertos, souvent traduit par « Journée des morts », est bien plus qu’une simple célébration; il est le témoignage vibrant d’une tradition profondément ancrée dans la culture mexicaine. Ses origines remontent à près de 3 000 ans, aux époques précolombiennes où les civilisations aztèques, tolteques et d’autres peuples autochtones célébraient la mort comme une étape naturelle de la vie, et non comme une fin. Ces peuples croyaient que les âmes ne meurent pas, mais continuent leur voyage dans un monde parallèle.
La signification du Día de Los Muertos dépasse la simple commémoration des défunts. C’est une fête où la vie et la mort se côtoient dans une danse harmonieuse, où les familles se réunissent pour honorer et se souvenir de leurs proches disparus. Les autels colorés, ornés de bougies, de fleurs de cempasúchil (œillets d’Inde) et de sucreries en forme de crâne, sont érigés pour guider les âmes des défunts vers le monde des vivants. Le sens profond de cette célébration est d’exprimer l’amour et le respect pour les défunts, tout en affirmant la vie dans toute sa splendeur.
Time Out Market Montréal
Jeudi 2 novembre 2023.  De 17h à 22h 
705 rue Saint-Catherine Ouest
Entrée gratuite 
Mains LibresLas Olas

Carrière à Patrimoine canadien, au Commissariat aux langues officielles et aux Archives et Bibliothèque Canada. Conférencier à l'UNESCO-Paris, à l'Internet Society à Washington, à l'Université de la Sorbonne à Paris et à l'Internet Society au Japon. Maîtrise de l'École nationale d'administration publique et M.A en histoire canadienne de l'Université de Sherbrooke.