Vive le petit roi!

Ferland. Vive le petit roi! Par Ricardo Langlois
Jaune. Jean-Pierre Ferland Jaune. Jean-Pierre Ferland
Jaune. Jean-Pierre Ferland

Ferland. Vive le petit roi! Par Ricardo Langlois

C’est en assistant à L’ossticho de Charlebois qu’il sera bouleversé. Ferland communique avec Michel Robidoux, guitariste de Charlebois.  Ensemble, ils écrivent Le petit roi  en France.

C’est l’album Jaune qui a été une vraie révolution dans la musique québécoise. Ferland met le paquet et ne regarde pas à la dépense et la facture sera de 35 000$. Une fortune en 1970.

Ferland voulait faire comme Charlebois

Après avoir connu un immense succès en France, il avait le mal du pays. Des décennies plus tard, il expliquera son geste en disant qu’il se savait à la croisée des chemins : On avait le temps et j’avais l’argent. Ça m’a coûté les yeux de la tête, mais c’était ca ou j’étais mort, c’était ca ou je ne faisais plus ce métier-la… ou je n’avais plus de plaisir de chanter. À la Presse en 1970, il déclare :  “Si j’en avais la force, cette fois, j’avais le goût d’être incompris. Depuis deux ans que je cherche quelque chose, je pense que je l’ai trouvée. Mais, je ne sais pas si je serai assez fort pour croire que j’ai raison même si les gens n’aiment pas ça.”

Jaune se veut un album-concept, un voyage que Jean-Pierre nous invite à faire avec lui. La première face est particulièrement imaginative : Le petit roi presque ésotérique. Moins littéraire, il échappe aux conventions de l’écriture formelle.

Voici un exemple, le prologue : 

Ailleurs, c’est peut-être loin, ou c’est peut-être a côté. Ailleurs , c’est peut- être avec moi, quelque part entre nous … Faudrait y aller.

Après une belle carrière en France, c’est à l’âge de 36 ans qu’il quitte son ancienne vie. En quelques mois, Ferland a embrassé la technologie, l’Amérique et la liberté. Jaune connaît un immense succès (plus de 600,000 copies depuis 50 ans ).

Le Petit Roi a réussi son tour de force. En 1971, il présentera l’album-double Soleil. Adolescent, Jaune a joué beaucoup à la maison. En 1978, j’avais emmené ma mère à la Place des Arts voir son beau Jean-Pierre. Que de beaux souvenirs. En 1995, alors que j’étais étudiant a l’Uqam, l’album Écoute pas ca marque un grand retour. Il a 61 ans. Une chance qu’on s’a deviendra un des grands classiques de la musique québécoise.

Paroles Le petit Roi

Hmm, dans mon âme et dedans ma tête
Il y avait autrefois
Un petit roi
Qui régnait comme en son royaume
Sur tous mes sujets
Beaux et laids
Puis, il vint un vent de débauche
Qui faucha le roi
Sous mon toit
Et la fête fut dans ma tête
Comme un champ de blé
Un ciel de mai
Et je ne vois plus la vie de la même manière
Et je ne sens plus le temps me presser comme avant
Hé, boule de gomme! S’rais-tu dev’nu un homme?
Hé, boule de gomme! S’rais-tu dev’nu un homme?
Comme un loup qui viendrait au monde
Une deuxième fois
Dans la peau d’un chat
Je me sens comme une fontaine
Après un long hiver
Et j’en ai l’air
J’ai laissé ma fenêtre ouverte
À sa pleine grandeur
Et je n’ai pas eu peur
Dans mon âme et dedans ma tête
Il y avait autrefois
Un autre que moi
Je ne fais plus l’amour de la même manière
Et je ne sens plus ma peau me peser comme avant
Hé, boule de gomme! S’rais-tu dev’nu un homme?
Hé, boule de gomme! S’rais-tu dev’nu un homme?
Tu diras aux copains du coin
Que je n’reviendrai plus
Mais n’en dis pas plus
Ne dis rien à Marie-Hélène
Donne-lui mon chat
Elle me comprendra
J’ai laissé mon jeu d’aquarelle
Sous le banc de bois
C’est pour toi
Dans mon âme et dedans ma tête
Il y avait autrefois
(Hmm mmm)
Comme un petit roi
(Hmm mmm)
(Hmm mmm)
Hé, boule de gomme! S’rais-tu dev’nu un homme?
Hé, boule de gomme! S’rais-tu dev’nu un homme
Hé, boule de gomme! S’rais-tu dev’nu un homme?
Hé, boule de gomme! S’rais-tu dev’nu un homme?

Ricardo Langlois a été animateur, journaliste à la pige et chroniqueur pour Famillerock.com

Mains LibresLe Pois Penché