//Leonard Cohen, The Flame

Leonard Cohen, The Flame

Ricardo Langlois
Leonard Cohen est décédé en 2016. Depuis ce temps, j’ai beaucoup lu sa poésie. Cohen le chanteur est aussi un chercheur de Lumière. Il prend des notes. Il traîne avec lui crayon et carnet. C’est un peintre. Il dépeint la société qui l’entoure.

Ses contemporains s’y reconnaissent. « The Flame » est maintenant disponible en livre de poche dans une version bilingue. Ce livre de poésie accumule les confessions et les aveux. L’écriture était la raison d’être du poète montréalais. La flamme dont parle Cohen doit être transmise à la nouvelle génération. Lui qui aimait tant les femmes, le vin et le tabac était avant tout en quête de l’absolu (le Bouddhisme, le I Ching).

Le livre du désir 

Ma première lecture de Cohen fut « Le livre du désir » (1) dont voici des extraits :

« Je n’arrive pas aux collines

Le système est flingué

Je vis de pilules

Et j’en remercie Di-u

J’ai suivi la route

Du chaos jusqu’à l’art

Cheval de l’envie

Carriole de dépression. » (p.11)

Des éléments de la contre-culture (la communion avec Dieu, l’hédonisme). Plus tard, l’artiste deviendra l’émetteur de Job dans la Bible. L’histoire d’un homme intègre et droit qui craignait Dieu et se gardait du mal. Cette vision de ne jamais dire Dieu, mais Di-u ou God avec Go-d. L’écriture de Cohen approche de manière poétique la fonction prophétique ; comme si la prophétie représentait dans l’art la force du changement. J’ai noté le poème « Ouvert les yeux. » (2) « Di-u m’a ouvert les yeux ce matin, desserré les bandeaux du sommeil, m’a laissé voir. » Les mots sont dans le sang des livres. La plongée dans l’infini à travers ce que je découvre.

Écrire pour comment vivre

Écrire pour vivre. Tu tombes en amour avec l’Amour. Tu entres dans la vie en souhaitant le bonheur. Au visage des mille visages, tu entres dans la vie au seuil du jour de la lumière. On ne sait jamais quand l’amour commence. J’aimerais être Rimbaud ou Anne Hébert, être un moine zen. Je sais que l’amour est quelque chose qui est en moi, qui est gravé dans mon cœur. La fleur ne meurt pas. J’apprends chaque jour de la vie.

 « Assourdi par le bruit de mon propre cœur

Tordu par un appétit de justice et de paix

Et je te regarde toi que j’ai essayé d’aimer. » (3)

De la poésie, des prières

Dans le bleu de la nuit, je me souviens des dragons noirs, des musiques rock, de l’écriture maladive. Je vous parle de moi. Je crois que la vie est un cycle. Pendant que les grillons font la sieste, je plonge à nouveau dans les mots d’un poète qui aspire à la guérison intérieure.

« Et que les cieux t’entendent

Le cantique pénitentiel

Viens guérison de l’esprit

Viens guérison du membre

Vois les portes de la pitié

Dans l’espace arbitraire (…)

Ô solitude du désir

Où l’amour fut confié. » (4)

Comme le poète Rumi

L’amour, la sexualité, la peur de l’abandon. Aspirer à une forme de Sagesse. Une bipolarité s’installe dans son écriture. Il nage dans de longues métaphores. 

« Et maintes fois, j’ai prié mon cœur

Laisse-moi capituler maintenant

Je mettrai de côté ce que tu as interdit (…)

Ceci n’est pas une parabole

Ce n’est que la vie humaine. » (5)

Je suis remonté jusqu’à Rumi, le poète prédicateur (1207-1273), un des plus grands poètes de la littérature persane et qui fait un malheur depuis quelques années grâce à sa force poétique et son engagement. C’est lui qui, selon moi, résume assez bien, sous certains aspects, l’imaginaire de Cohen.

« Je fais rougir un cent d’images

Que je mélange avec l’esprit

Et lorsque je vois ton image, je les jette alors dans le feu. » (6)

Cette flamme jamais éteinte qui traverse le temps et les générations. Cette sagesse dans la musique des sphères. Le poète qui allume des incendies … Cette flamme qui ne s’éteindra jamais est l’ultime offrande à l’Amour. Point.

 Notes

  • Leonard Cohen, Le livre du désir, poèmes Collection Points 2014
  • Idem, p.190
  • Leonard Cohen, The Flame, poèmes, notes et dessins. Collection Points, 2020.page 86
  • Idem, p.152
  • Idem, p.314
  • Rumi, Cette lumière est mon désir, NRF Gallimard, 2020.

Leonard Cohen, musicien, auteur-compositeur (1934-2016) est l’auteur de 17 albums et plusieurs ouvrages de poésie et deux romans. Il est devenu une véritable icône populaire.  https://g.co/kgs/5xiZFq

Tunisie Histoire Sahara
Partagez par courriel