//Hommage musical à Albert Millaire

Hommage musical à Albert Millaire

Alain Clavet
Nous connaissons tous le grand comédien Albert Millaire.  Il nous a fait rêver dans de grands rôles au théâtre notamment dans des pièces de Bertolt Brecht et  Jacques Ferron et des rôles classiques comme Hamlet, Dom Juan et le Misanthrope.   Comment oublier ses participations à des téléromans et téléséries comme Au chenal du moine,  D’Iberville et même le père de Brett Montgomery dans Le coeur a ses raisons!   Le regretté Albert Millaire habite nos souvenirs et notre reconnaissance.  « Tchaïkovski, je vous aime », concert-hommage à Albert Millaire, lors du concert de clôture de Beethoven Chez Nous, était une merveilleuse initiative.

Le Festival de musique de chambre de Montréal a, en effet, présenté, le 16 juin dernier à la Salle Bourgie, « Tchaïkovski, je vous aime«.  Un concert en hommage à Albert Millaire avec une narration assurée par plusieurs comédiens québécois de talent, dont Frédéric Millaire Zouvi, le petit-fils d’Albert Millaire. Tandis que Frédéric Millaire Zouvi fera parler Claude Debussy, on retrouvera à ses côtés Jean Marchand, Monique Miller, Stéphanie Germain et un ensemble à cordes de près d’une vingtaine de musiciens, ainsi que Luc Beauséjour au clavecin. Comme l’indique le Festival, ils seront sur scène pour « ramener à la vie les lettres intimes de Tchaikovski à la mécène Nadejda von Meck. ».

Au programme, le brillant Concerto pour Quatre Violons de Vivaldi, la célèbre Grande Fugue de Beethoven et la Sérénade pour Cordes de Tchaïkovski.  En hommage au comédien québécois Albert Millaire, la Sérénade était accompagnée d’un texte unique écrit par Albert Millaire, en 2011, spécialement pour le Festival.  Ce texte illustre éloquemment la sensibilité de l’artiste et un talent littéraire affirmé.  Une soirée émouvante interprétée avec talent et justesse par Frédéric Millaire Zouvi et la grande Monique Miller.

514-489-7444 ou visitez www.festivalmontreal.org

Dans le contexte d'une carrière au gouvernement du Canada dans les secteurs de la francophonie, des langues officielles et de la culture, j'ai eu l'occasion de donner des conférences à l'UNESCO et l'Internet Society à Washington, à Paris et au Japon. Mes études m'ont aussi permis d'obtenir des maîtrises en administration publique et en histoire canadienne.

Partagez par courriel