//Le testament, ce passage obligé

Le testament, ce passage obligé

Alain Clavet
Après une année de pandémie, un sujet malheureusement d’actualité, le testament.  La notaire Marie-Josée St-Laurent nous livre dans Si je meurs… Guide inspirant et enrichissant pour un testament parfait ! des récits touchant, avec des capsules juridiques et morales en prime, sur notre imparfaite gestion d’une question au cœur de la condition humaine, l’impermanence. « La vie c’est comme le dentifrice, une fois sorti à l’extérieur du tube, il ne peut y retourner. » (Jean-Marc Chaput)

Ce Guide publié à la Maison d’édition St-Laurent nous fait vivre la vie quotidienne d’une notaire aux prises avec la clarification des dernières volontés de ses clients qu’elle accepte de rencontrer à leurs résidences.  Toutes les faiblesses et les drames humains se jouent à ces moments cruciaux qui sont le théâtre de la générosité parfois, de la faiblesse et de la bassesse humaines, trop souvent.  La mort, cet incontournable, doit cependant être regardée en face.  Puisqu’inévitable, en effet, autant la préparer au mieux pour ceux qui nous survivront. Un livre donc à lire et à mettre en œuvre sans plus attendre.  Cette mise en œuvre sera d’ailleurs facilitée par le chapitre : Comment préparer votre testament dans le confort de votre foyer et à votre rythme : un outil simple et clair.  « Contrairement à ce que plusieurs pensent, un testament, cela ne fait pas mourir ! » (Me Marie-Josée St-Laurent)

Me Marie-Josée St-Laurent. Si je meurs…Guide inspirant et enrichissant pour un testament parfait !  Maison d’Édition St-Laurent Inc, 2021.

Photo principale :  Me Marie-Josée St-Laurent.

Faire son testament ça ne fait pas mourrir!   Contactez : info@mariejoseestlaurent.com

Las Olas

Dans le contexte d'une carrière au gouvernement du Canada dans les secteurs de la francophonie, des langues officielles et de la culture, j'ai eu l'occasion de donner des conférences à l'UNESCO et l'Internet Society à Washington, à Paris et au Japon. Mes études m'ont aussi permis d'obtenir des maîtrises en administration publique et en histoire canadienne.

Partagez par courriel