Françoise Sullivan, peintre.

La couleur tombée du ciel à l’Espace musée Québécor offre un magnifique ensemble d’oeuvres de Françoise Sullivan. Pierre Karl Péladeau et Simon Blais ont fait les présentations d’usage lors du vernissage le 5 décembre dernier.

Françoise Sullivan a participé en 1941 à la première rencontre entre Paul-Émile Borduas et un groupe d’étudiants invités par Pierre Gauvreau qui amènera la formation du groupe des Automatistes, puis à la rédaction, en 1948, du manifeste du Refus global. Sculpteure et peintre, Françoise Sullivan exprime par l’Automatisme une attitude face à la vie, une démarche dans la création. (Claude Gosselin. Rétrospective).

Les pinceaux de Françoise Sullivan capte <cette couleur qu’on dirait tombée du ciel>. (Paul Bradley, Galerie Simon Blais).

Félicitations à Québécor qui ajoute un bel espace pour les arts visuels et les Montréalais au 612 rue Saint Jacques.

Alain Clavet, Rédacteur en chef,

La Métropole

Le Pois PenchéMains Libres