Terez Montcalm. Step Out.

Le groove de Terez. Terez Montcalm. Step Out. Spectra. Par Christophe Rodriguez Cela faisait très longtemps que nous n’avions pas eu de nouvelles de la chanteuse Terez Montcalm. Et pourtant, elle vient de célébrer ses trente ans de carrière avec une nouveauté avant tout réjouissante qui mettra sans contredit du soleil dans cet hiver plutôt étrange.   Fine guitariste formée à l’école des manouches et du swing, interprète à la voix singulière, elle fait pour ainsi dire son métier en Europe, justement parce que les débouchés sont plus importants et que les spectateurs achètent des disques, puis vont encore aux concerts.
Terez Montcalm Terez Montcalm
Terez Montcalm

Le groove de Terez. Terez Montcalm. Step Out. Spectra. Par Christophe Rodriguez

Cela faisait très longtemps que nous n’avions pas eu de nouvelles de la chanteuse Terez Montcalm. Et pourtant, elle vient de célébrer ses trente ans de carrière avec une nouveauté avant tout réjouissante qui mettra sans contredit du soleil dans cet hiver plutôt étrange.   Fine guitariste formée à l’école des manouches et du swing, interprète à la voix singulière, elle fait pour ainsi dire son métier en Europe, justement parce que les débouchés sont plus importants et que les spectateurs achètent des disques, puis vont encore aux concerts. 

Pour Step Out, elle s’est entourée d’une fine équipe composée du guitariste Jean-Marie Eckay, du bassiste Laurent Vernerey, du batteur Nicolas Viccaro, et pour une plage, du joueur de trombone Philippe Georges.

Pour ce renouveau, allions nous réentendre un album entièrement jazz, parfois matinée d’effluves rock, que non ! Cette nouveauté s’inscrit dans la veine Motown/soul pur et dur, ou les belles années de la compagnie Stax, mais sans cuivres. Délicieux, « tripatif » comme aurait si bien dit l’ami Jacques Languirand. Et croyez en votre chronique, c’est du costaud. En seize plages bien tassées, avec des compositions personnelles et des reprises, mais sans vouloir copier, l’artiste nous en « donne pour notre argent ».

L’esprit des Four Tops et autres surprises

Ouvrons le bal avec une chouette reprise. Nombre d’entre vous ont en mémoire Reach Out I’ll Be There des  Four Tops. Avec un joli clin d’œil et tout ce qu’il y a de plus » soul », l’ami Terez revisite cet immortel… et cela fonctionne à merveille. Parfaitement dans le ton avec juste ce qu’il faut de voix et de muscle aux accents rock, la composition principale Step Out qui évoque un peu l’univers d’Issac Hayes fera sans contredit votre été. Sur des intonations surf rock, autre coup de chapeau aux Beach Boys, Drive to New York City, s’invite comme une pièce là encore estivale, qui collera à vos envies de voyage.

Du swing combiné à des rythmes enlevants, tout se tient pour vous décrocher un sourire. Et nous continuons avec une ballade poétique issue du répertoire de Gilbert Bécaud : Seul sur son étoile. Une enivrante chimère magnifiquement revisitée.  Et nous vous laissons sur This The Day. Tout en scat avec des pulsations disco, je songe aux Temptations, la belle saison peut arriver, nous sommes prêts.

Le Pois PenchéMains Libres

LaMetropole.com couvre l’ensemble des activités culturelles du Quartier des Spectacles à Montréal et d’événements culturels et sociaux au Québec et dans le monde.